Tripalio

Santé et prévoyance en cas d'activité partielle : le questions-réponses de la CFE-CGC | Tripalio
bocc : La cotisation santé des ayants droit augmente dans la CCN des prestataires de services du secteur tertiaire       bocc : RAC0 : les accords du paysage sont officiellement publiés       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des gardiens et concierges       bocc : La branche de l'audiovisuel et l'électronique met en place l'alternance pro-A       bocc : La branche professionnelle du sport organise le dialogue social       bocc : La branche de l'hôtellerie de plein air s'accorde sur le recours aux CDD       bocc : La branche de l'animation modifie son accord de formation professionnelle       jo : Un nouveau suppléant CFE-CGC arrive au conseil d'administration de la Caisse nationale des allocations familiales       jo : Une nouvelle représentante FO arrive au conseil de la Caisse nationale de l'assurance maladie       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord à la CCN ETAR CUMA du Puy-de-Dôme       jo : Une démission et deux nominations au Haut Conseil de la santé publique       jo : Du changement à la tête du cabinet d'Olivier Véran       jo : Dans les IEG, le taux de cotisation "employeur" à la caisse nationale est légèrement diminué       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord à la CCN agricole de l'Allier       bocc : Le commerce de détail non alimentaire met à jour les salaires       bocc : L'alternance (Pro-A) mis en place dans le commerce de détail non alimentaire       bocc : Un accord sur le dispositif d'alternance Pro-A dans les services de santé au travail       bocc : La branche des services de santé au travail modifient leur accord CPPNI       bocc : L'industrie textile met en place le dispositif d'alternance Pro-A       jo : Coronavirus et urgence sanitaire : le nouvel arrêté du ministère de la santé à ne pas louper      

Santé et prévoyance en cas d'activité partielle : le questions-réponses de la CFE-CGC

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 02/04/2020 11:41

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article provient du site du syndicat de salariés CFE-CGC.

Vous faites partis des 2,2 millions de salariés en chômage partiel. Cette disposition qui pourrait concerner encore plusieurs millions de salariés dans les jours à venir pose la question des effets de la suspension de votre contrat de travail sur votre complémentaire santé/prévoyance. 

Vous êtes travailleur à temps partiel : continuez-vous à bénéficier de votre complémentaire santé ou prévoyance ? 

Vous êtes en activité partielle, ce qui a pour effet de suspendre votre contrat de travail. Pendant cette période vous percevrez une indemnité de 70 % de votre salaire brut (soit 84 % de votre salaire net) a minima qui vous sera versée par votre employeur. Cette indemnité n’est pas soumise à cotisation sociale. 

La suspension de votre contrat de travail a-t-elle pour conséquence de suspendre votre complémentaire santé / prévoyance ? 

L’administration considère dans des circulaires de 2009 et 2011 relatives à l’activité partielle (seuls textes interprétatifs sur ce sujet pour le moment) que, sur le principe, votre régime de complémentaire santé prévoyance continue à s’appliquer. 

Selon quelles conditions s’opère le maintien de votre complémentaire santé/prévoyance ? 

La mise en œuvre de ce maintien s’opère le plus souvent par un renvoi du régime de complémentaire santé/prévoyance au contrat d’assurance conclu entre votre employeur et l’organisme assureur. 

Il appartient donc à votre employeur de s’assure de l’existence dans le contrat de clauses de maintien des garanties pour ses salariés en situation de chômage partiel. En cas de doute une confirmation explicite par l’organisme assureur est nécessaire. 

Il est à noter que votre indemnité à temps partiel est exonérée de cotisation sociale mais reste soumise à CSG-CRDS et à l’impôt sur le revenu que ce soit sur la part obligatoire (70 % de la rémunération brute prise en charge par l’Etat dans le cadre des prochaines mesures) ou sur la part facultative (au-delà des 70 % qui sont à la charge de l’employeur). 

Quelles seront les cotisations prélevées pour vos complémentaires santé et prévoyance ? 

Les cotisations de complémentaire santé seront prélevées comme lorsque vous étiez en activité complète (forfait en valeur absolue ou en pourcentage du plafond de la sécurité sociale). 

Les cotisations de prévoyance lourde (décès, incapacité, invalidité) sont calculées en pourcentage du salaire perçu. Dans la mesure où celui-ci est ramené à une indemnité de chômage partiel de 70% du salaire à plein temps, les cotisations seront calculées sur cette indemnité et vos garanties prévoyance seront proratisées. 

Afin d’éviter cette difficulté, il peut être prévu que la base de cotisations soit reconstituée en activité pleine. 

Dans certains cas le financement de cette couverture peut avoir déjà été pré-cotisée pendant l’activité à temps plein. Dans cette hypothèse, le prélèvement des cotisations ne s’effectue pas pendant la période de chômage partiel mais les garanties complémentaires restent effectives 

En pratique, la solution de maintien est appliquée par certaines institutions de prévoyance de facto en contrepartie du versement des cotisations par l’employeur sans proratisation. 

On notera que le groupe paritaire PRO-BTP a décidé, en raison de la pandémie de Covid-19, du maintien gratuit et total des garanties de complémentaire santé et de prévoyance pour tous les salariés du BTP en situation de chômage partiel et qui bénéficient d’une couverture par le groupe PRO-BTP. Ces salariés et leurs employeurs, qui adhèrent au groupe, n’auront à payer aucune cotisation de complémentaire santé/prévoyance en cas de recours au chômage partiel. Cette mesure s’applique rétroactivement sur le mois de mars et jusqu’à la fin du mois d’avril. 

D’autres groupes garantissent le versement des prestations en prévoyance lourde sur la base du salaire intégral au-delà de 70 % de l’indemnité de chômage partiel). 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top