Tripalio

Soutien à l'emploi des jeunes : l'U2P réclame le prolongement des mesures | Tripalio
jo : Un assureur irlandais transfère tous ses contrats d'assurance vie       bocc : Refonte de la formation professionnelle dans la branche de la Caisse d'épargne       bocc : Un accord sur les congés familiaux dans la CCN des fleuristes       bocc : Mise à jour des classifications professionnelles dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche des fleuristes et animaux familiers s'accorde sur l'apprentissage       jo : Avis d'extension d'un accord conclu dans le secteur du travail temporaire       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'aide, de l'accompagnement et services à domicile       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie et des services nautiques       jo : Avis d'extension de la convention collective nationale de l'industrie et des services nautiques       jo : Arrêté d'extension d'un accord national dans les exploitations agricoles et CUMA       jo : Arrêté d'extension d'avenants à la CCN des machines et matériels agricoles       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN de l'hospitalisation privée       bocc : Mise à jour de la section paritaire SPP dans la CCN du bricolage       bocc : La branche du bricolage révise les frais relatifs aux réunions paritaires       bocc : Un nouvel accord sur la formation professionnelle dans le bricolage       bocc : La branche du bricolage reprécise les missions de sa CPNEFP       jo : Alain Griset nomme son nouveau directeur de cabinet       jo : Ircantec : 4 nouveaux maires rejoignent le conseil d'administration       bocc : Les commerces de détail de papeterie se tournent vers l'activité partielle APLD       bocc : La branche des services de santé au travail met en place la CPNEFP      

Soutien à l'emploi des jeunes : l'U2P réclame le prolongement des mesures

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 06/01/2021 12:03

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article provient du site de l'organisation d'employeurs U2P.

Les premiers mois d’application des mesures visant à soutenir l’emploi des jeunes montrent que ces dispositions étaient nécessaires et qu’elles doivent être prolongées. 

Les entrées en apprentissage, loin de baisser en 2020, ont même progressé de près de 100 000, avec un total de 440 000 contrats signés contre 353 000 en 2019. 

C’est la preuve que les chefs d’entreprise veulent prendre leur part au combat contre la crise économique et font confiance aux formations en alternance pour préparer les jeunes aux compétences utiles à l’entreprise. La moitié des alternants de France sont formés dans une entreprise de proximité (artisanat, commerce de proximité, professions libérales). 

L’U2P a ainsi adressé un courrier à Elisabeth Borne dès le 10 décembre dernier, lui demandant de prolonger tout au long de l’année 2021 l’aide exceptionnelle aux employeurs de salariés en contrat d’alternance (5000 euros pour l’emploi d’un mineur ; 8000 euros pour un alternant majeur). 

De même, l’aide de 4 000 euros pour toute embauche d’un jeune de moins de 26 ans accordée dans le cadre du plan « un jeune une solution », a fait la preuve de sa pertinence. 

Dans ce contexte, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion envisage sérieusement, selon ses échanges du 4 janvier avec les partenaires sociaux, de proroger les deux mesures de soutien jusqu’à la fin mars 2021. 

L’U2P prend acte de cette décision qui va dans le bon sens mais rappelle que 2021 verra inévitablement se développer les fermetures d’entreprises et les licenciements, et nécessitera en parallèle d’accélérer la relance en s’appuyant sur de nouvelles compétences. Ainsi, il convient d’appliquer les deux mesures phares du plan « un jeune une solution » bien au-delà de la fin mars. 

Le Président de l’U2P Laurent Munerot ajoute : « Plus nous avançons, plus les entreprises sont en situation de reporter leurs projets d’embauches voire de licencier. Les mesures de soutien sont de nature à inverser la tendance en rassurant les employeurs. Elles doivent absolument être reconduites sur l’ensemble de l’année 2021 afin de conforter l’embauche et la formation des jeunes. » 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top