Tripalio

Un salarié "cas contact" se voit-il appliquer le délai de carence ? | Tripalio
jo : Arrêté d'extension d'un accord (Auvergne-Rhône-Alpes) chez les ouvriers du bâtiment       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la boucherie-charcuterie       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la convention collective de la poissonnerie       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la convention collective des avocats salariés       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des exploitants d'autoroutes       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN du négoce de l'ameublement       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des personnels des ports de plaisance       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans l'exploitation et la production cinématographique       jo : Avis d'extension d'accords (Pays de la Loire) chez les OETAM du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un accord dans les commerces de détail non alimentaires       jo : Avis d'extension d 'un accord chez les OETAM des équipements thermiques       jo : Avis d'extension d'un accord dans le secteur de l'industrie et des services nautiques       jo : Avis d'extension d'un accord dans le thermalisme et l'hospitalisation privée       jo : Avis d'extension d'un avenant dans le thermalisme et l'hospitalisation privée       jo : Avis d'extension d'un accord dans les industries électriques et gazières       jo : Avis d'extension d'un accord chez les personnels navigants des services maritimes       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des commerces de gros       bocc : La branche des industries de la maroquinerie met en place l'activité partielle APLD       bocc : Révision des salaires dans la CCN de l'aide et services à domicile (BAD)       bocc : Le secteur des services à la personne se prépare pour la grippe saisonnière      

Un salarié "cas contact" se voit-il appliquer le délai de carence ?

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 25/11/2020 12:10

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article provient du site du syndicat de salariés CFDT.

La réponse est non ! L’assurance maladie informe le salarié du fait qu’il est « cas contact à risque » (plus de détails ici). Il bénéficie alors d’un arrêt de travail aux conditions plus avantageuses, dès lors qu'il ne peut télétravailler. La mise en arrêt maladie est en effet nécessaire pour casser la chaîne de transmission du virus et inciter à l’isolement d'une durée de 7 jours. Ces arrêts de travail dérogatoires sont exonérés : 

  • de la période de carence de 3 jours pour le versement des indemnités journalière de sécurité sociale (IJSS) (1),
  • de la période de carence de 7 jours pour le versement de l’indemnité complémentaire par l’employeur (2).

Par ailleurs il n’est exigé aucune condition d’ancienneté ou d’activité antérieure pour en bénéficier.  

Ces mesures sont applicables jusqu’au 31 décembre 2020. 

Attention pour les salariés malades de la Covid-19, des arrêts de travail de droit commun sont délivrés, pour lesquels s'appliquent donc les délais de carence et la condition d'ancienneté ! 

La CFDT revendique une suppression définitive des jours de carence, qui nuisent à la santé publique, pénalisent les malades ou personnes fragiles, sans rien régler de la question des absences au travail... 

(1)Art.1, décret n° 2020-1386 du 14.11.20. 

(2) Art 3, décret n° 2020-434 du 16.04.20. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top