Tripalio

Retraites : la CGT salue l'avis du Conseil d'Etat | Tripalio
jo : Le nouveau directeur par intérim de l'ONIAM est nommé       jo : Combien verse le fonds de solidarité vieillesse à l'Agirc-Arrco ?       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des cadres des commerces de quincaillerie       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de l'importation-exportation       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des commerces de quincaillerie       jo : Arrêté d'extension d'avenants à un accord à la CCN de la pharmacie d'officine       jo : Arrêté d'extension d'avenants à la CCN des laboratoires d'analyse médicale       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des chaînes de cafétérias       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des industries alimentaires diverses       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord et d'un accord à la CCN dans l'expédition de fruits et légumes       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN du commerce de détail des fruits et légumes       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN du sport       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la navigation de plaisance       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de la radiodiffusion et de son avenant       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie du Finistère       jo : Retraites : les dernières nomination au cabinet de Laurent Pietraszewski       jo : Une nouvelle cheffe de cabinet auprès d'Olivier Véran       jo : Mesure de la représentativité syndicale en TPE : les modalités d'inscription sont publiées       bocc : L'accord santé RAC0 des établissements médico-sociaux paraît officiellement       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord dans les entreprises de services à la personne      

Retraites : la CGT salue l'avis du Conseil d'Etat

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 27/01/2020 12:24

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés CGT.

Dans son avis publié vendredi 24 janvier, le Conseil d'État émet un avis sévère sur le projet de loi de réforme des retraites. 

Le Conseil d'État pointe notamment les « projections financières lacunaires » du gouvernement et d'un recours à 29 ordonnances, y compris « pour la définition d'éléments structurants du nouveau système de retraite », ce qui « fait perdre la visibilité d'ensemble qui est nécessaire à l'appréciation des conséquences de la réforme »

Des textes de toute évidence mal ficelés et rédigés dans la précipitation créent, au dire du Conseil d’État, une « situation d'autant plus regrettable » qu'il s'agit d'une réforme « inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir […] l'une des composantes majeures du contrat social »

Une prise de position qui n’épargne pas l'étude d'impact qui accompagne les textes. 

En effet, les premiers éléments mis à leur disposition étaient jugés « insuffisants »

Une fois complété, l’avis reste tout aussi tranché : « Les projections financières restent lacunaires », en particulier sur la hausse de l'âge de départ à la retraite, le taux d'emploi des seniors, les dépenses d'assurance-chômage et celles liées aux minima sociaux. 

Une prise de position conforté par la contre-étude d’impact réalisée par le collectif « Nos retraites ». 

Une contre-étude qui démontre que les 1 000 pages rédigées par le gouvernement tiennent « plus de l’opération de communication que de l’éclairage sincère du débat parlementaire »

« Les cas-types présentés pour rendre compte de l’impact de la réforme sont délibérément faussés » (lire ci-dessous la contre-étude d’impact du collectif « Nos retraites »). 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top