Tripalio

Le personnel des EHPAD aura une prime de 1 000 à 1 500 € | Tripalio
jo : Allianz Vie est agréée pour une nouvelle activité d'assurance       jo : Avis d'extension d'un avenant dans la branche des salariés intérimaires       jo : Avis d'extension d'un accord (Ain) dans la branche des ouvriers du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'industrie des produits du sol       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans la fabrication de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un accord dans les foyers pour jeunes travailleurs       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les commerces et services de l'audiovisuel       bocc : Le financement de la formation professionnelle dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche des fleuristes met à jour son accord sur la classification des CQP       bocc : Mise en place du dispositif d'alternance Pro-A dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche de l'inspection d'assurance met à jour les salaires       bocc : Assurances : les nouveaux salaires des producteurs salariés de base       bocc : La branche des commerces de gros s'accorde sur le droit syndical       jo : La GFM est sur le point d'absorber une autre mutuelle       jo : MAIF s'apprête à absorber le portefeuille d'une de ses filiales       jo : MMA veut transférer des contrats IARD à une société d'assurance mutuelle       bocc : La cotisation au fonds collectif santé des intermittents augmente       bocc : La CCN Pact et Arim a son accord santé RAC0       jo : Avis d'extension d'avenants à un accord dans la CCN de l'esthétique-cosmétique       jo : Avis d'extension d'un accord dans les commerces de détail des fruits et légumes      

Le personnel des EHPAD aura une prime de 1 000 à 1 500 €

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 19/05/2020 11:48

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés CFDT.

Le 11 mai, le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé une prime pour les agents et salariés des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). 

Cette prime concernera l’ensemble des établissements du territoire quel que soit leur statut (public, associatif ou privé à but non lucratif ou privé à but lucratif). Elle s’établira à 1 500 euros dans les trente-trois départements les plus touchés par l’épidémie de coronavirus. Dans les autres départements, le montant sera de 1 000 euros. Cette annonce est une première réponse au dévouement des personnels des Ehpad qui ont vécu des situations dramatiques. « Ils ont dû faire face à des conditions de travail exceptionnelles imposées pour lutter contre le virus. Ils ont été confrontés à nombreux décès. Certains personnels ont été contraint de se confiner au sein de leur établissement au mépris du respect des règles d’hygiène élémentaires, du respect des gestes barrières et de la législation sur le temps de travail. », souligne Eve Rescanières, secrétaire générale de la CFDT Santé-Sociaux. Si cette mesure va dans le bon sens, la prudence reste de mise. « Nous attendons de voir concrètement qui sera concerné et sur quels critères. Il y a beaucoup de déclarations qui contraste avec la vérité des textes ces derniers temps. » De son côté, la fédération Interco salue une décision qui ne laisse pas le dernier mot aux collectivités territoriales. « Il aurait été inacceptable que cette prime puisse être perçues dans certains territoires et pas dans d’autres. » 

 

Travailler sur l’attractivité du secteur 

Si cette prime est un signal positif, la secrétaire générale d’Interco, Claire Le Calonnec, alerte, « cela ne doit pas éteindre les revendications plus durables. Il faut que les personnels aient les moyens d’accomplir leur mission. » Même son de cloche du côté de la CFDT Santé-Sociaux, les primes versées aux soignants et accompagnants ne devront pas être un solde de tout-compte. « Il faudra travailler sur les rémunérations, les conditions de travail et l’attractivité du secteur. » 

Plus qu’une prime, la CFDT rappelle l’urgence de réinventer les prises en charge et l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie. « Il faut en finir avec l’indignité ! Il faut que la loi promise sur le grand âge soit enfin mise à l’ordre du jour, pour reconnaitre le travail des professionnels » rappelait Jocelyne Cabanal, secrétaire nationale de la CFDT en charge de la santé. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top