Tripalio

Avec le confinement, quels délais pour agir en justice ? | Tripalio
jo : Allianz Vie est agréée pour une nouvelle activité d'assurance       jo : Avis d'extension d'un avenant dans la branche des salariés intérimaires       jo : Avis d'extension d'un accord (Ain) dans la branche des ouvriers du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'industrie des produits du sol       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans la fabrication de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un accord dans les foyers pour jeunes travailleurs       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les commerces et services de l'audiovisuel       bocc : Le financement de la formation professionnelle dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche des fleuristes met à jour son accord sur la classification des CQP       bocc : Mise en place du dispositif d'alternance Pro-A dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche de l'inspection d'assurance met à jour les salaires       bocc : Assurances : les nouveaux salaires des producteurs salariés de base       bocc : La branche des commerces de gros s'accorde sur le droit syndical       jo : La GFM est sur le point d'absorber une autre mutuelle       jo : MAIF s'apprête à absorber le portefeuille d'une de ses filiales       jo : MMA veut transférer des contrats IARD à une société d'assurance mutuelle       bocc : La cotisation au fonds collectif santé des intermittents augmente       bocc : La CCN Pact et Arim a son accord santé RAC0       jo : Avis d'extension d'avenants à un accord dans la CCN de l'esthétique-cosmétique       jo : Avis d'extension d'un accord dans les commerces de détail des fruits et légumes      

Avec le confinement, quels délais pour agir en justice ?

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 06/07/2020 10:53

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article a été initialement publié sur le site du syndicat de salariés FO.

Durant la période de confinement, le fonctionnement de la justice a été lourdement impacté. 

Pour éviter que le justiciable subisse les revers de l’interruption partielle du fonctionnement de la justice, le gouvernement a décidé d’aménager temporairement les délais pour agir en justice. 

L’ordonnance n°2020-306 du 25 mars 2020 (modifiée par l’ordonnance n°2020-560 du 13 mai 2020) précise à son article 2 que : 

tout acte, recours, action en justice, formalité, inscription, déclaration, notification ou publication prescrit par la loi ou le règlement à peine de nullité, sanction, caducité, forclusion, prescription, inopposabilité, irrecevabilité, péremption, désistement d’office, application d’un régime particulier, non avenu ou déchéance d’un droit quelconque et qui aurait dû être accompli pendant la période mentionnée à l’article 1er sera réputé avoir été fait à temps s’il a été effectué dans un délai qui ne peut excéder, à compter de la fin de cette période, le délai légalement imparti pour agir, dans la limite de deux mois. 

On constate ainsi que les délais concernés sont extrêmement larges. 

La prorogation des délais ne concerne que ceux qui expireraient entre le 12 mars 2020 et le 23 juin 2020 inclus. Ainsi, les délais qui expirent avant le 12 mars 2020 ou après le 24 juin 2020 ne sont pas concernés. 

Lorsque le délai imparti pour agir a expiré durant la période protégée, le justiciable peut agir (s’il ne l’a pas déjà fait), à compter du 24 juin 2020 (et dans le délai initial pour agir) et au plus tard jusqu’au 24 août 2020, quelle que soit la durée de la prescription de l’action lorsque celle-ci dépasse 2 mois. 

Par exemple : le délai pour faire appel d’un jugement a commencé à courir le 1er mars 2020. Le délai d’appel est d’un mois. L’appelant devrait en principe agir avant le 1er avril 2020 pour éviter la forclusion. En application de la nouvelle règle protectrice, il aura néanmoins la possibilité d’interjeter appel jusqu’au 24 juillet 2020. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top