Tripalio

RAC0 : l'Unsa appelle à sanctionner les opticiens non vertueux | Tripalio
jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des services de santé au travail       jo : L'enquête de représentativité des syndicats de pharmaciens est ouverte       bocc : Les entreprises de propreté s'accordent sur l'égalité professionnelle       bocc : Révision des salaires dans la CCN des structures associatives de pêche       bocc : Mise à jour des salaires dans la branche des offices publics de l'habitat       bocc : La branche des industries et services nautiques s'accorde sur le CDI de chantier ou d'opération       bocc : Un accord sur le travail de nuit dans les industries et services nautiques       bocc : Modification d'une délibération dans le cadre de l'ANI sur l'AGIRC-ARRCO       bocc : Une double mise à jour pour l'ANI sur le régime AGIRC-ARRCO       bocc : Une délibération relative à l'activité partielle dans le cadre de l'ANI sur l'AGIRC-ARRCO       jo : AT-MP : des nouveautés liées au coronavirus actées par décret       bocc : La branche de la métallurgie de l'Aisne fixe la garantie de rémunération GRE       bocc : La branche du sport CCNS fait et le point sur le travail à temps partiel       jo : Avis d'extension de la CCN des particuliers employeurs et de l'emploi à domicile       jo : Avis d'extension d'avenants dans la branche FIAC : ingénierie territoriale d'intérêt général       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les branches de l'imprimerie de labeur et de la sérigraphie       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les branches de l'imprimerie de labeur et la publicité       jo : Avis d'extension d'un accord dans le transport en navigation intérieure       jo : Avis d'élargissement au commerce de gros d'un avenant dans la poissonnerie       bocc : La branche de la mutualité s'accorde sur l'égalité professionnelle femmes-hommes      

RAC0 : l'Unsa appelle à sanctionner les opticiens non vertueux

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 19/04/2021 11:21

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés Unsa.

Alors que le remboursement intégral des frais d’optique (offre 100 % santé) est en vigueur depuis le 1er janvier 2020, tous les opticiens ne jouent pas le jeu. 

Pour l’ UNSA, le Gouvernement doit sanctionner les pratiques contraires à la loi. Il faut également lancer rapidement une campagne de communication pour mieux informer les citoyens de leurs droits. 

Les premiers résultats d’une enquête préliminaire de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes sur la prédisposition des opticiens à proposer des lunettes totalement prises en charge par l’Assurance maladie et la complémentaire santé ont été présentés en début de semaine. 

Malheureusement, ces premiers éléments confirment ce que l’UNSA dénonce depuis plusieurs mois. 

Ainsi, une majorité des opticiens est peu encline à proposer et donc à commercialiser l’offre 100 % santé alors que celle-ci est prévue par la loi. 

De l’absence totale d’information aux assurés, au dénigrement de l’offre en la présentant comme du produit low-cost, les arguments « fallacieux » ne manquent pas. 

Et pour cause, le 100 % santé est beaucoup moins intéressant pour le chiffre d’affaires des opticiens. 

Pour l’UNSA, il y a donc urgence à ce que des sanctions soient prononcées contre les opticiens qui ne respectent pas la loi. 

Mais la situation est également révélatrice d’une méconnaissance des assurés de leurs droits. 

L’UNSA réclame donc la mise en place rapide d’une campagne média d’information à grande échelle. 

Cette campagne doit présenter de manière simple la réforme du 100 % santé en optique, soins dentaires et audioprothèses. 

Sur la question spécifique de l’optique, elle devra mettre l’accent sur la possibilité faite à l’assuré de bénéficier par exemple d’un équipement mixte, c’est-à-dire pouvant par exemple présenter des verres pris en charge à 100 % et une monture en dépassement de tarif maîtrisé ou libre. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top