Tripalio

Officiellement, la crise n'arrête pas les réformes | Tripalio
jo : Un assureur irlandais transfère tous ses contrats d'assurance vie       bocc : Refonte de la formation professionnelle dans la branche de la Caisse d'épargne       bocc : Un accord sur les congés familiaux dans la CCN des fleuristes       bocc : Mise à jour des classifications professionnelles dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche des fleuristes et animaux familiers s'accorde sur l'apprentissage       jo : Avis d'extension d'un accord conclu dans le secteur du travail temporaire       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'aide, de l'accompagnement et services à domicile       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie et des services nautiques       jo : Avis d'extension de la convention collective nationale de l'industrie et des services nautiques       jo : Arrêté d'extension d'un accord national dans les exploitations agricoles et CUMA       jo : Arrêté d'extension d'avenants à la CCN des machines et matériels agricoles       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN de l'hospitalisation privée       bocc : Mise à jour de la section paritaire SPP dans la CCN du bricolage       bocc : La branche du bricolage révise les frais relatifs aux réunions paritaires       bocc : Un nouvel accord sur la formation professionnelle dans le bricolage       bocc : La branche du bricolage reprécise les missions de sa CPNEFP       jo : Alain Griset nomme son nouveau directeur de cabinet       jo : Ircantec : 4 nouveaux maires rejoignent le conseil d'administration       bocc : Les commerces de détail de papeterie se tournent vers l'activité partielle APLD       bocc : La branche des services de santé au travail met en place la CPNEFP      

Officiellement, la crise n'arrête pas les réformes

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 24/11/2020 12:08

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés FO.

Révélée par la presse ce week-end, une circulaire du Premier ministre, datée du 18 novembre, rappelle à l’ensemble de ses ministres et aux préfets son ambition de faire aboutir les réformes prioritaires du gouvernement, notamment la réforme de l’État, annonçant la création d’un baromètre de suivi d’une trentaine de réformes, actualisé chaque trimestre, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français. 

Or, quelques jours plus tôt, le 6 novembre, la confédération FO, alertée par ses fédérations et de ses syndicats de la Fonction publique, avait adressé un courrier au Premier ministre pour demander la suspension des réformes controversées, découlant notamment de l’application de la loi de Transformation de la Fonction publique. Dans ce courrier, FO mettait en avant à la fois que les conditions d’un dialogue social effectif n’étaient pas réunies et que toute l’attention devait être concentrée sur les besoins prioritaires liés à la situation de crise sanitaire. FO rappelle que la loi de Transformation de la Fonction publique, dont elle demande l’abandon, avait été contestée par l’ensemble des fédérations syndicales de fonctionnaires. 

Le mois dernier, les cinq confédérations syndicales s’étaient déjà adressées conjointement au gouvernement appelant à ce que le dialogue social se traduise par une écoute et une réponse effective de la part des pouvoirs publics, et affirmant la nécessité d’abandonner la réforme de l’assurance chômage et de ne pas remettre à l’ordre du jour le sujet des retraites. 

FO ne peut accepter que la seule réponse apportée par le gouvernement, malgré des réunions régulières, soit, à fortiori dans le contexte actuel, la poursuite et l’amplification des chantiers engagés, pour faire aboutir des réformes controversées, par voie de circulaire ministérielle, en dehors du cadre du dialogue social. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top