Tripalio

L'Ocirp crée un nouveau dispositif d'aide aux "ruptures de vie" | Tripalio
bocc : Les nouveaux salaires dans la CCN de la métallurgie de la Dordogne       bocc : Mise en place de la contribution conventionnelle FP dans les cabinets médicaux       bocc : La classification et les salaires révisés dans les cabinets médicaux       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN polyculture élevage de la Manche       jo : Avis d'extension d'un avenant prévoyance dans la CCN ETAR CUMA de Gers       jo : Avis d'extension d'un accord santé dans la CCN agricole de la Creuse       jo : AXA France Vie est autorisée à absorber sa compagnie d'assurance vie       jo : Avis d'extension d'un un accord national de travail à la CCN coopératives agricoles de céréales       bocc : La contribution conventionnelle FP mise en place dans la boucherie       bocc : Revalorisation des salaires dans la CCN de la métallurgie de la Moselle       bocc : La branche de la manutention ferroviaire revoit la formation professionnelle       bocc : La branche des travaux publics publie l'agenda social de sa CPPNI       bocc : L'intersecteur de l'assurance et de l'assistance révise le financement des CFA       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les exploitations viticoles de la Champagne       jo : Avis d'extension d'un avenant CPPNI dans les exploitations forestières       jo : Avis d'extension d'un avenant (protection sociale) dans la branche de l'agriculture       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN agricole des Pyrénées-Atlantiques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN agricole Côte-d'Or, Nièvre et Yonne       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord national dans le secteur du paysage       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises du paysage      

L'Ocirp crée un nouveau dispositif d'aide aux "ruptures de vie"

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 11/10/2019 10:57

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article provient de l'union d'institutions de prévoyance Ocirp.

Pour éviter qu’une rupture de vie entraîne une accumulation de difficultés au sein des familles, l’Union d’institutions de prévoyance OCIRP lance le dispositif « Vivre après », en partenariat avec le Groupe IMA, l’un des leaders de l’assistance d’urgence et de l’accompagnement des parcours de vie. 

« Nous franchissons un nouveau cap en apportant une véritable valeur ajoutée dans l’accompagnement de nos bénéficiaires confrontés à des situations difficiles » assure Pierre Mayeur, Directeur général de l’OCIRP. 

« Vivre après » enrichit les garanties OCIRP qui assurent, en cas de décès, le versement d’une rente et un accompagnement social personnalisé mis en place durablement. Un coordinateur écoute, informe et oriente les bénéficiaires. Il active des services en fonction des besoins et en assure le suivi. 

L’OCIRP vise ainsi à intervenir au plus près du moment de rupture de vie pour accompagner le salarié et sa famille à se reconstruire après un événement traumatisant pouvant fortement modifier l’équilibre de vie. 

« Vivre après » : le nouveau dispositif lancé par l’OCIRP pour aider le salarié et sa famille à mieux faire face aux ruptures de vie  

Expérimenté depuis le 1er avril 2019 auprès des bénéficiaires des garanties OCIRPVEUVAGE, OCIRPEDUCATION et OCIRPHANDICAP, « Vivre après » assure une meilleure connaissance de leur situation et améliore la prévention en activant plus régulièrement, lorsque nécessaire, des services d’accompagnement social. Les bénéficiaires peuvent ainsi être écoutés, informés et soutenus. Ces services variés proposés sur l’ensemble du territoire national permettent aux bénéficiaires d’adapter si besoin leur projet de vie, d’assurer l’avenir de leurs enfants ou encore de faciliter leur quotidien. Compte tenu des premiers retours d’expérience encourageants et dans l’optique d’une prise en compte à 360 degrés de la situation de la famille, ce dispositif sera étendu, courant 2020, à d’autres ruptures de vie. 

« Il y a une vraie complémentarité entre les compétences de l’OCIRP et les nôtres. » se réjouit Pierre Dufour, Vice-Président du Groupe IMA en charge du Pôle Santé, Bien-Vivre. Le dispositif « Vivre après » permet d’assurer une ingénierie de services qui présente le double avantage de conserver une relation à taille humaine de qualité et d’accompagner, si besoin, un nombre plus élevé de bénéficiaires. Ce dispositif repose sur la mise en place lors du décès d’un salarié cotisant d’une cellule de coordination composée d’experts (travailleurs sociaux…) de l’accompagnement et de la reconstruction des projets de vie. Ces professionnels sont en charge d’orienter, de conseiller mais aussi de gérer l’enveloppe de services mise à la disposition des bénéficiaires de l’OCIRP dans l’optique d’amortir un choc et de les aider à rebondir. 

Le site internet vivreapres.fr dédié aux ruptures de vie est accessible à tous pour faciliter l’accès à l’information. À travers des guides pratiques, des infographies, des vidéos et des articles laissant une large place à des témoignages, on aborde les questions liées au décès et au deuil, aux maladies redoutées, aux séparations ou encore aux périodes de ruptures professionnelles. Ce site grand public s’adresse aussi bien aux bénéficiaires des garanties OCIRP qu’aux particuliers non couverts en passant par les dirigeants d’entreprises et les services de ressources humaines souhaitant mieux conseiller leurs salariés. 

Dans le cadre d’un partenariat stratégique, l’OCIRP et le Groupe IMA construisent des solutions assurantielles et servicielles innovantes. « Vivre après » constitue la première réalisation commune. D’autres dispositifs sont actuellement à l’étude. 

 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top