Tripalio

Assurance-chômage des saisonniers : vers une grève des remontées mécaniques ? | Tripalio
jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord à la CCN ETAR CUMA de la Vendée       bocc : L'accord RAC0 des missions locales au complet       bocc : Prévoyance des IEG : le nouveau calcul du capital décès       bocc : Les nouvelles garanties santé RAC0 des ateliers et chantiers d'insertion       bocc : L'accord RAC0 minimaliste des organismes de formation est paru       bocc : La promotion immobilière diffuse son accord RAC0       bocc : La nouvelle cotisation santé "conjoint" du Syntec est officiellement publiée       bocc : L'accord santé RAC0 de la fabrication paraît au BOCC       bocc : La confiserie publie (enfin) son accord santé RAC0       bocc : A la sécurité sociale, un avenant AGIRC-ARRCO des plus mystérieux       bocc : Le commerce de détail de l'horlogerie-bijouterie revient sur le dialogue social       bocc : Un OPCO a été désigné dans l'expédition de fruits et légumes       bocc : Revalorisation des salaires dans la branche de la prévention et de la sécurité       bocc : Les détaillants-fabricants de confiserie mettent à jour leurs classifications       bocc : La branche de la sécurité sociale fixe la cotisation de retraite complémentaire       jo : Une société d'assurance belge va transférer ses contrats d'assurance non-vie       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des entreprises artistiques et culturelles       jo : Avis d'extension d'un avenant à un avenant à la CCN de la radiodiffusion       jo : Avis dl'extension d'un avenant à un accord dans le secteur du travail temporaire       jo : Avis d'extension d'avenants à la CCN des industries des jeux et jouets      

Assurance-chômage des saisonniers : vers une grève des remontées mécaniques ?

Revue de presse | Par GUITTET Léo | 11/02/2020 12:02

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés FO.

De nouvelles règles d’Assurance chômage entreront en vigueur au 1er avril 2020. Elles vont impacter durement les travailleurs saisonniers, dont certains pourraient voir leur indemnisation réduite de moitié. Une délégation FO a alerté le 28 janvier le ministère du Travail. En l’absence de nouvelles négociations, et compte tenu de l’urgence de la situation, FO a déposé un préavis de grève dans les remontées mécaniques le 15 février. 

Des préavis de grève pour le 15 février, jour de chassé-croisé des vacanciers, sont en train d’être déposés par FO dans les remontées mécaniques de la quasi-totalité des plus grosses stations de ski des Alpes. Les stations des Pyrénées devraient prochainement rejoindre la mobilisation. 

La fédération FO Transports et logistique s’alarme des répercussions, pour les salariés saisonniers, des nouvelles règles de calcul de l’allocation chômage au 1er avril 2020. A cette date, le calcul du revenu de référence inclura les jours non travaillés que subissent les salariés contraints d’enchaîner des CDD avec des périodes d’interruption. Résultat, les plus précaires pourront voir le montant de leur allocation brutalement baisser. Suivant les cas, il pourra être réduit de moitié. 

Les salariés saisonniers ont déjà été impactés par l’augmentation de 4 à 6 mois de la durée minimale de travail pour avoir droit au chômage, règle qui s’applique depuis novembre 2019. Et désormais, il faut avoir travaillé six mois au lieu d’un pour pouvoir recharger ses droits. 



 

40% des saisonniers impactés selon FO

Une délégation menée par Éric Becker, secrétaire fédéral FO Transports chargé des remontées mécaniques et des saisonniers, a été reçue le 28 janvier au ministère du Travail. Elle a pu alerter le gouvernement sur l’impact des réformes que les salariés saisonniers subiront de plein fouet. Cette rencontre n’a pas encore permis d’ouvrir de nouvelles négociations comme espéré par FO. Compte tenu de l’urgence de la situation, les préavis de grève sont lancés. Mais ils pourraient être retirés si FO obtenait satisfaction avant cette date. 

Il existe 1,2 million de salariés saisonniers en France, explique Éric Becker. Au moins 40% sera impacté par la réforme, c’est inévitable. Ceux qui ont des contrats irréguliers et qui n’auront pas réussi à travailler 6 mois dans l’année vont être très pénalisés. Certains vont se retrouver au RSA. Ils n’iront plus travailler, ou ça risque de remettre en place le travail au noir qu’on avait réussi à faire disparaître.Pour donner plus d’ampleur à la mobilisation, il souhaite une mobilisation élargie aux autres secteurs professionnels liés à la saisonnalité. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top