Tripalio

Pour l'Unsa, la résiliation à tout moment de sa complémentaire santé est dangereuse | Tripalio
jo : Coronavirus : les 9 membres du comité de contrôle et de liaison       bocc : Revalorisation des salaires dans la convention collective des télécommunications       bocc : Les prestataires de services du tertiaire mettent à jour les salaires       bocc : Les prestataires de services du tertiaire s'accordent sur le paritarisme       bocc : Les nouveaux salaires dans la branche de la pharmacie d'officine       bocc : Un accord sur les frais d'équipement dans la pharmacie d'officine       bocc : Révision des salaires dans la branche de la promotion immobilière       bocc : La branche de la miroiterie et de la transformation du verre révise les salaires       jo : L'administration des institutions de prévoyance et groupes de protection sociale adaptée au confinement       jo : La CCN des employés et cadres des agences de presse est étendue       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de la fabrication mécanique du verre       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans les commerces de détail non alimentaires       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la convention collective des casinos       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la convention collective du caoutchouc       bocc : L'avenant "congés payés" et coronavirus de l'immobilier paraît officiellement       bocc : Coronavirus : le secteur de la miroiterie se mobilise sur les congés payés       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des cabinets dentaires       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN du personnel des cabinets médicaux       bocc : La bijouterie s'est aussi accordée sur les congés payés pendant le coronavirus       jo : Extension d'un avenant à un accord dans la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie      

Pour l'Unsa, la résiliation à tout moment de sa complémentaire santé est dangereuse

Revue de presse - Sécurité sociale | Par Adrien Pittore | 05/02/2019 11:58

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article provient du site du syndicat de salariés Unsa

 

Sous couvert de la loi PACTE, le Gouvernement a tenté d’introduire un cavalier législatif visant à rendre possible la résiliation de la complémentaire santé à tout moment, après un an de souscription, contre une échéance liée à la date anniversaire actuellement ! 

Pour l’UNSA, une telle mesure est dangereuse pour les assurés. 

Pour justifier sa proposition, le Gouvernement met notamment en avant la simplification de résiliation pour les assurés afin de faire jouer la concurrence. Pour l’UNSA, un contrat d’assurance complémentaire en santé ne peut-être considéré comme un bien de consommation comme les autres. 

En France, et notamment pour les contrats issus des mutuelles et des institutions de prévoyance, la couverture santé complémentaire (en sus du remboursement de base de l’Assurance Maladie) repose sur des mécanismes de solidarités et de mutualisation des risques. Ainsi le principe en est que tout un chacun paye sa cotisation, qu’il soit malade ou non, en échange de quoi, il bénéficie du remboursement de prestation santé en cas de besoin. 

Au-delà de cette volonté, le gouvernement entendait rendre possible une résiliation unilatérale de l’employeur pour les contrats d’assurance complémentaire en santé des salariés du secteur privé (mutuelle obligatoire entreprise). Pour l’UNSA, cette mesure aurait eu pour conséquence de permettre à certains employeurs d’écarter les représentants du personnel de ces sujets touchant pourtant directement les salariés. Mise à l’écart d’autant plus néfaste, dans un contexte où certains employeurs ne jouent pas le jeu du dialogue social sur des questions touchant pourtant en premier lieu les salariés eux-mêmes. 

Pour l’heure, le gouvernement a indiqué renoncer à introduire la possibilité de résiliation après un an de souscription dans la loi PACTE ; cependant, il n’a pas annoncé renoncer à introduire cette mesure plus tard. 

L’UNSA restera donc vigilante et rappelle qu’elle milite pour l’élargissement de la généralisation de la complémentaire santé à tous (Fonction Publique, jeunes, retraités, etc.), qu’elle milite pour l’obligation d’intégrer les représentants du personnel dans l’ensemble du processus de complémentaire santé d’entreprise, et qu’elle milite pour le maintien des solidarités. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top