Tripalio

Suppression, harmonisation, réévaluation : quel avenir pour les pensions de réversion ? | Tripalio
jo : Les nouvelles règles de consultation du CHSCT de La Poste en temps de coronavirus       jo : Arrêté d'extension d'un accord dans le secteur du bâtiment et des travaux publics       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des industries et commerces de la récupération       bocc : La contribution conventionnelle spécifique prolongée dans le secteur alimentaire       bocc : Quelles certifications sont éligibles au pro-A dans le secteur alimentaire ?       bocc : Le secteur alimentaire révise le contrat de professionnalisation et le Pro-A       jo : Coronavirus : les 9 membres du comité de contrôle et de liaison       bocc : Revalorisation des salaires dans la convention collective des télécommunications       bocc : Les prestataires de services du tertiaire mettent à jour les salaires       bocc : Les prestataires de services du tertiaire s'accordent sur le paritarisme       bocc : Les nouveaux salaires dans la branche de la pharmacie d'officine       bocc : Un accord sur les frais d'équipement dans la pharmacie d'officine       bocc : Révision des salaires dans la branche de la promotion immobilière       bocc : La branche de la miroiterie et de la transformation du verre révise les salaires       jo : L'administration des institutions de prévoyance et groupes de protection sociale adaptée au confinement       jo : La CCN des employés et cadres des agences de presse est étendue       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de la fabrication mécanique du verre       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans les commerces de détail non alimentaires       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la convention collective des casinos       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la convention collective du caoutchouc      

Suppression, harmonisation, réévaluation : quel avenir pour les pensions de réversion ?

Revue de presse - Sécurité sociale | Par Adrien Pittore | 27/06/2018 10:53

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article est paru sur le site du syndicat de salariés FO

 

Doit-on maintenir des pensions de réversion ? La question, inscrite à la fin du document remis aux confédérations dans le cadre de la concertation sur la réforme des retraites, suscite l’inquiétude. 

Le Haut-commissaire à la Réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a assuré, lors de la réunion du 14 juin, qu’elle n’avait pas pour objet la suppression de ces droits, répondant ainsi à FO qui réaffirmait son attachement aux pensions de réversion. Dont acte, a commenté Philippe Pihet, secrétaire confédéral FO. 

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a de son côté estimé, le 17 juin, que puisque les pensions de réversion n’existent pas dans certains régimes spéciaux, on peut vraiment se poser la question de l’harmonisation

Un gros grain de sable pour le gouvernement

La confédération FO avait précisé sa position sur cette question lors de la réunion du 14 juin, confirmant que si des différences existent dans l’attribution de la réversion, la solution réside dans un alignement des différents régimes – par le haut –, une réversion pour les veuves et veufs à 60 % du droit du défunt, sans conditions de ressources. 

Supprimer les pensions de réversion ferait plonger la moitié des veuves sous le seuil de pauvreté. Mais ces pensions sont un gros grain de sable pour le mécanisme de retraite individualisée que le gouvernement veut imposer, système dans lequel chacun cotiserait pour lui-même, puisqu’elles sont financées par les cotisations des défunts tout au long de leur activité professionnelle pour bénéficier, si besoin un jour, à leurs conjoints lors de leur veuvage. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top