Tripalio

Les éboueurs de Lyon toujours en grève pour la hausse des salaires | Tripalio
jo : Un assureur néerlandais veut transférer ses contrats d'assurance vie       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des transports publics urbains de voyageurs       bocc : Repos dominical dans la Haute-Garonne dans le négoce de l'ameublement       bocc : Le négoce de l'ameublement organise le repos dominical dans l'Ille-et-Vilaine       bocc : Les agences de voyage mettent en place un dispositif pro-A       bocc : La branche des mareyeurs-expéditeurs crée un nouveau CQP       bocc : La branche des services de l'automobile s'accorde sur le dispositif Pro-A       bocc : L'industrie laitière de Roquefort révise les congés d'hospitalisation       bocc : Mise en place d'un PEI / PERCOI dans la convention collective du thermalisme       bocc : La branche du thermalisme s'accorde sur l'épargne salariale       bocc : Transport en navigation intérieure : quels CQP sont éligibles au dispositif Pro-A ?       bocc : Un accord sur la promotion du Fonds de solidarité dans la CCN de la mutualité       bocc : Le négoce de l'ameublement organise le travail du dimanche dans la Vendée       jo : Avis d'extension d'un accord collectif dans la CCN agricole de Saône-et-Loire       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des ETAR de la région Bretagne       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN ETAR CUMA du Tarn et de la Haute-Garonne       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les exploitations agricoles du département du Tarn       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord national dans les exploitations agricoles       jo : Avis d'extension d'un accord collectif dans la CCN agricole de Franche-Comté       jo : Commission nationale de la négociation collective, de l'emploi et de la formation professionnelle : les 24 nouveaux membres      

Les éboueurs de Lyon toujours en grève pour la hausse des salaires

Revue de presse - Interprofessionnel | Par Adrien Pittore | 25/04/2019 10:35

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article a été publié sur le site du syndicat de salariés FO

 

Les salariés de la municipalité se mobilisent pour des hausses de leur rémunération. 

Après les éboueurs de la Métropole de Lyon, qui ont obtenu satisfaction après dix-sept jours de grève, c’est au tour des agents de la municipalité de faire valoir leurs revendications. À l’appel de FO et de quatre autres syndicats, ils ont entamé un mouvement de grève le 12 avril pour demander une hausse de leurs rémunérations, une meilleure prise en charge de leur mutuelle, des moyens humains supplémentaires et une véritable politique d’amélioration des conditions de travail. 

Les syndicats revendiquent une augmentation de 100 euros net par mois pour tous les agents touchant moins de 2 700 euros brut et une participation accrue de leur employeur à la mutuelle jusqu’à hauteur de 50 %, contre 33 % aujourd’hui. 

Dans le cadre de la renégociation du contrat de mutuelle, ils souhaitent en outre le maintien de la subrogation, qui permet le maintien par la Ville du complément de salaire en cas d’arrêt de travail, qui entraîne le passage à un demi-traitement. 

Avancements de carrières en question

Une troisième revendication concerne le passage de 2 200 agents de catégorie C du grade C2 au grade C3, parmi lesquels les jardiniers de la Ville et des salariés qui travaillent dans des écoles, des crèches ou des Ehpad. 

Cela représenterait 200 à 300 euros brut en plus par mois et par personne, selon les métiers, explique Franck Guyonnet, secrétaire du syndicat FO des agents de la Ville, interrogé le 18 avril. La municipalité a proposé d’étaler la mesure sur quatre ans, mais beaucoup de ces agents vont partir à la retraite avant qu’elle ne soit mise en place. C’est pourquoi nous voulons une application immédiate. Les syndicats demandent en outre un avancement de carrière jusqu’au bout du cadre d’emploi pour les agents de catégorie C. 

La ville peut tout à fait financer nos revendications, car les rentrées d’argent, cela ne manque pas à Lyon. Mais la municipalité n’a fait aucune proposition, on nous a même indiqué que leur satisfaction entraînerait une hausse des impôts de nos concitoyens, proteste Franck. 

Après une première grève le 12 avril, les agents de la Ville de Lyon ont de nouveau cessé le travail le 19 avril. N’ayant pas eu de réponse à leur demande d’ouverture de négociations, les syndicats maintiennent pour l’instant leur préavis de grève déposé pour les 29 et 30 avril, ainsi que les 2 et 3 mai. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top