Tripalio

Le secteur pétrolier se mobilise contre les ordonnances Macron | Tripalio
jo : Une nouvelle représentante CFE-CGC arrive à la CAMIEG       jo : Avis d'extension d'avenants dans la boulangerie-pâtisserie artisanales       jo : Avis d'extension d'un accord dans la branche de la restauration de collectivités       jo : Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale du sport       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les machines et matériels agricoles SDLM       jo : Avis d'extension d'un avenant dans le transport en navigation intérieure       jo : Avis d'extension d'un accord dans la convention collective de la plasturgie       jo : Avis d'extension d'un accord dans le secteur des industries et importation des bois       jo : Avis d'extension d'accords dans la CCN des organismes de tourisme social et familial       bocc : Les nouveaux salaires dans la branche de la distribution de papiers-cartons       bocc : Les géomètres et économistes de la construction révisent les salaires FIIAC       bocc : La branche des activités de déchets révise le transfert de contrats       bocc : Les nouveaux salaires dans les métiers de la transformation de grains       bocc : La branche des jardineries graineteries s'accorde sur le temps de travail       bocc : Un accord IPD (Drôme-Ardèche) dans les CCN des ouvriers du bâtiment       bocc : L'industrie et commerce de gros des viandes s'accorde sur la formation professionnelle       bocc : Revalorisation des salaires dans les industries et commerces de gros de viande       bocc : Révision de la prime de coupure et du congé spécial dans la restauration rapide       bocc : La branche de la restauration rapide met à jour les salaires       bocc : Les nouveaux salaires dans le transport public urbain de voyageurs      

Le secteur pétrolier se mobilise contre les ordonnances Macron

Revue de presse - branches | Par Adrien Pittore | 24/11/2017 12:02

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site syndical de la CGT

 

A compter d’aujourd’hui, 23 novembre, la CGT appelle à l’arrêt de travail dans l’ensemble de la branche pétrole, sur tous les sites, raffinage, pétrochimie, dépôts de carburants et dépôts portuaires, stations aéroportuaires d’avitaillement, etc. 

Les syndicats CGT de la branche Pétrole se sont réunis le 25 octobre dernier. La FNIC-CGT a reçu une fin de non-recevoir de la part des patrons du Pétrole à son à ses revendications qui engagent simplement la continuité des garanties existantes aujourd’hui : 

> Maintien du caractère impératif des éléments conventionnels de salaire : salaires hiérarchiques y compris les prime d’ancienneté, prime de quart et prime de panier
> Maintien des dispositions conventionnelles de l’anticipation au départ des travailleurs postés (pénibilité)
> Maintien des prérogatives conventionnelles de l’instance CHSCT, dans une industrie à risques comme celle du Pétrole 

"A quoi servirait-il demain d’obtenir un accord de branche, par exemple sur les salaires, qui peut ne pas s’appliquer dans n’importe quelle entreprise ? Il ne serait qu’une simple « recommandation » et obligerait à ce qu’il soit imposé par le rapport de forces, site par site", pointe la FNIC-CGT. 

Ce 23 novembre, une mobilisation est également engagée dans la chimie et le caoutchouc, ainsi que des actions de grève pour défendre les conventions collectives des salariés de ces branches. 

Dans le cas d’une réponse négative de l’Union française des industries pétrolières (UFIP), la FNIC-CGT appelle partout à engager dès que possible l’arrêt des installations sur tous les sites, raffinage, pétrochimie, dépôts de carburants et dépôts portuaires, stations aéroportuaires d’avitaillement, etc, pour contraindre les employeurs et les pouvoirs publics à répondre aux demandes légitimes. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top