Tripalio

Le Transport de voyageurs fait l'éloge des cars Macron | Tripalio
jo : Une nouvelle représentante CFE-CGC arrive à la CAMIEG       jo : Avis d'extension d'avenants dans la boulangerie-pâtisserie artisanales       jo : Avis d'extension d'un accord dans la branche de la restauration de collectivités       jo : Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale du sport       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les machines et matériels agricoles SDLM       jo : Avis d'extension d'un avenant dans le transport en navigation intérieure       jo : Avis d'extension d'un accord dans la convention collective de la plasturgie       jo : Avis d'extension d'un accord dans le secteur des industries et importation des bois       jo : Avis d'extension d'accords dans la CCN des organismes de tourisme social et familial       bocc : Les nouveaux salaires dans la branche de la distribution de papiers-cartons       bocc : Les géomètres et économistes de la construction révisent les salaires FIIAC       bocc : La branche des activités de déchets révise le transfert de contrats       bocc : Les nouveaux salaires dans les métiers de la transformation de grains       bocc : La branche des jardineries graineteries s'accorde sur le temps de travail       bocc : Un accord IPD (Drôme-Ardèche) dans les CCN des ouvriers du bâtiment       bocc : L'industrie et commerce de gros des viandes s'accorde sur la formation professionnelle       bocc : Revalorisation des salaires dans les industries et commerces de gros de viande       bocc : Révision de la prime de coupure et du congé spécial dans la restauration rapide       bocc : La branche de la restauration rapide met à jour les salaires       bocc : Les nouveaux salaires dans le transport public urbain de voyageurs      

Le Transport de voyageurs fait l'éloge des cars Macron

Revue de presse - branches | Par GUITTET Léo | 11/09/2018 10:11

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication est issue du site de l'organisation d'employeurs FNTV.

Suite à la publication d’informations sur les « cars Macron », la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV) tient à apporter des éléments objectifs sur l’activité de ce nouveau moyen de transport. 

Depuis l’ouverture à la concurrence des lignes nationales d’autocars en 2015, la fréquentation des « cars MACRON » progresse chaque année. En 2017, plus de 7 millions de personnes ont voyagé sur ces lignes, soit une progression de 14,5% par rapport à 2016. Depuis 2015, c’est plus de 14 millions de voyageurs qui les ont utilisées avec un taux élevé de remplissage des véhicules (plus de 50% en moyenne). 

L’autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a mené, en 2017, une enquête auprès de ces voyageurs : 17% des utilisateurs de ces services n’auraient pas effectué leur déplacement si l’offre d’autocar n’existait pas. Ainsi, 1,2 million de personnes n’auraient pas voyagé l’an dernier sans les « cars MACRON ». 

S’agissant des salariés, un statut spécifique pour les conducteurs de « cars Macron » a été négocié entre les partenaires sociaux de la branche des transports routiers début 2017. Ainsi, un accord du 23 février 2017 définit et encadre cette activité en améliorant les conditions de travail des conducteurs qui sont habituellement affectés à ces services. 

Ces autocars offrent une qualité de service et de confort élevés : fauteuils grand confort inclinables, toilettes, boissons et nourriture, wifi, prises électriques, presse, tablette ou liseuse individuelle, grandes soutes à bagages… 

Malgré ces éléments positifs, l’équilibre économique de ces nouveaux services est encore loin d’être atteint. Le taux de recette par kilomètre progresse légèrement chaque année grâce aux efforts des entreprises qui affinent leur offre de transport. 

La FNTV a sensibilisé à de nombreuses reprises le Gouvernement et les parlementaires sur cette situation alarmante qui nécessite que ces entreprises soient accompagnées dans leur développement en vue de leur consolidation et surtout pas fragilisées davantage. C’est pourquoi la FNTV appelle le Gouvernement à ne pas prendre de décision qui alourdirait la fiscalité de ce secteur déjà en difficulté et mettrait en péril une activité pourvoyeuse d’emplois (plus de 2 300 emplois) et offrant une solution plus écologique que la voiture particulière (un car = 30 voitures). 

 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top