Tripalio

Face au blocage des gilets jaunes, le transport routier appelle le Gouvernement à réagir | Tripalio
jo : Une nouvelle représentante CFE-CGC arrive à la CAMIEG       jo : Avis d'extension d'avenants dans la boulangerie-pâtisserie artisanales       jo : Avis d'extension d'un accord dans la branche de la restauration de collectivités       jo : Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale du sport       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les machines et matériels agricoles SDLM       jo : Avis d'extension d'un avenant dans le transport en navigation intérieure       jo : Avis d'extension d'un accord dans la convention collective de la plasturgie       jo : Avis d'extension d'un accord dans le secteur des industries et importation des bois       jo : Avis d'extension d'accords dans la CCN des organismes de tourisme social et familial       bocc : Les nouveaux salaires dans la branche de la distribution de papiers-cartons       bocc : Les géomètres et économistes de la construction révisent les salaires FIIAC       bocc : La branche des activités de déchets révise le transfert de contrats       bocc : Les nouveaux salaires dans les métiers de la transformation de grains       bocc : La branche des jardineries graineteries s'accorde sur le temps de travail       bocc : Un accord IPD (Drôme-Ardèche) dans les CCN des ouvriers du bâtiment       bocc : L'industrie et commerce de gros des viandes s'accorde sur la formation professionnelle       bocc : Revalorisation des salaires dans les industries et commerces de gros de viande       bocc : Révision de la prime de coupure et du congé spécial dans la restauration rapide       bocc : La branche de la restauration rapide met à jour les salaires       bocc : Les nouveaux salaires dans le transport public urbain de voyageurs      

Face au blocage des gilets jaunes, le transport routier appelle le Gouvernement à réagir

Revue de presse - branches | Par GUITTET Léo | 20/11/2018 10:12

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Les organisations d'employeurs du transport routier ont signé un communiqué commun appelant le Gouvernement à réagir face aux gilets jaunes. Si aucune réaction n'a lieu, le communiqué se termine par cette phrase aux conséquences incertaines : "dans tout autre cas, les Organisations Professionnelles du Transport Routier de Marchandises interviendront pour préserver les intérêts des transporteurs et la sécurité de leurs personnels". 

Retrouvez le communiqué ci-après : 

 

1 commentaire

Loulou BONGA

L'origine de la manifestation des gilets jaunes était les prix du super et du gazole à la pompe.
Cependant, ce qui est constaté aujourd'hui sur les prix des carburants l'est, également, sur d'autres items de la vie courante dont les français assurent le paiement comme l'électricité, le gaz, les péages autoroutiers, etc.).
En 2008, je me souviens d'avoir payé le litre de gazole 1,08€/litre alors que le prix du baril de pétrole était d'environ 99,67$ ; aujourd'hui, le prix de ce même baril est d'environ 50,42$ et celui du litre de gazole d'environ 1,52€ - cherchez l'erreur.

Il peut être concevable de collecter des taxes pour financer d'autres sources d'énergie moins polluantes mais que dire lorsque les banques, aujourd'hui, investissent massivement dans les énergies fossiles au détriment des énergies dites vertes ?
Que dire lorsque l'enquête du journal Le Monde et d'autres médias mettent à jour de très importantes évasions fiscales ? Il serait plus opportun de fortement amender les banques qui ont favorisé, voir conseillé, leurs clients dans le cadre de l'optimisation fiscale et de recouvrir sur ces mêmes clients les taxes qui auraient dues être perçues par l'état français.
Encore une fois, il me parait nécessaire de taxer toutes les entreprises étrangères réalisant un chiffre d'affaire selon la législation du pays où est réalisé ce chiffre d'affaire (GAFA).

Enfin, pour réagir spécifiquement à cette déclaration des organisations d'employeurs du transport routier qui font partie, en autres, des plus grands pollueurs et utilisateurs des carburants pour leur activité, j'ai du mal à comprendre qu'ils ne soient pas concernés par les prix pratiqués sur les carburants, surtout en cette période d'intense concurrence...

"...leurs situations économiques tendues ne leur permettent pas de perdre des journées de travail".

A moins d'être pris en otage par le gouvernement qui, rappelons-le, accorde le bénéfice de la récupération de la TVA sur le carburants aux transporteurs routiers !
Par ailleurs, bien que les carburants soient une part importante des charges de cette profession, la concurrence est surtout due aux divers réglementations, notamment européenne, favorisant le travail de chauffeurs étrangers en France.
Exemple : quand les entreprises françaises se doivent de respecter l'amplitude de travail pour leurs chauffeurs, d'autres sociétés emploient des chauffeurs étrangers (parfois 3 par cabines) ce qui permet de faire "tourner" le camion en H27 ou "3/8" ; et je ne parle pas des salaires versés par ces sociétés !

En conséquence, messieurs les transporteurs routiers, vous avez tort de ne pas vous joindre au mouvement car, in fine, vous êtes victimes vous aussi des prix à la pompe et de la concurrence déloyale des travailleurs étrangers.
Rappelez-vous que c'est l'union qui fait la force et pas l'individualisme même si cela veut dire de prendre le risque de perdre votre avantage fiscal sur les carburants...

Que dire, également, des autres plus gros pollueurs comme les compagnies maritimes ou encore l'aviation et qu'ils paient leurs carburant soit HT (TVA et TIPP) ?

Quand à la réponse du gouvernement ou du président : "j'assume", c'est un scandale car en réalité, cela signifie : "vous pouvez dire ou faire ce qui vous plaît, cela ne changera pas, c'est moi le chef".

loulou

 Signaler ce contenu

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top