Tripalio

La situation dans les EHPAD inquiète les syndicats | Tripalio

jo : Extension d'un avenant 89 dans les entreprises d'accouvage et de sélection avicoles       jo : Extension d'un avenant dans les entreprises d'accouvage et de sélection avicoles       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des cabinets dentaires       jo : Modification d'un arrêté d'extension d'accords chez les ouvriers du bâtiment       bocc : Mise à jour des salaires dans les entreprises d'expertises et d'évaluation       bocc : De nouveaux salaires pour les ouvriers de l'industrie cimentière       bocc : De nouvelles branches ont désigné l'opérateur de compétences OPCO Services       bocc : Deux CCN ont désigné l'opérateur de compétences OPCO OCAPIAT       bocc : Les distributeurs conseils hors domicile choisissent l'OPCO Mobilité       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des vétérinaires praticiens salariés       jo : Avis d'extension d'accords dans la CCN métallurgie de la région de Maubeuge       jo : Avis d'extension d'accords (Normandie) chez les OETAM du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un avenant à la convention collective de l'immobilier       jo : Avis d'extension d'avenants chez les prestataires de services du tertiaire       jo : Avis d'extension d'avenants chez les administrateurs et mandataires judiciaires       jo : Avis d'extension d'un avenant dans la CCN de la boulangerie-pâtisserie artisanale       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'expertise en automobile       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie pharmaceutique       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des foyers et services pour jeunes travailleurs       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'hospitalisation privée      

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Voir plus.

×

Le site Tripalio évolue ! En savoir plus...

×

La bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données ? Cette bêta est gratuite. Pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

La situation dans les EHPAD inquiète les syndicats

Revue de presse - branches | Par Adrien Pittore | 30/01/2018 12:04

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article a été initialement publié sur le site du syndicat de salariés CFTC

 

La situation dans les EHPAD n’est plus tenable, pour les résidents comme pour les professionnels. Une intersyndicale unanime (CFTC, CGT, CFDT, FO, Unsa, CFE-CGC et SUD), lance aujourd’hui un appel à la grève nationale, avec le soutien des associations de retraités et l’association des directeurs au service des personnes âgées. Les 50 millions d’euros débloqués par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, ne pourront pas, en effet, dissiper des dysfonctionnements lourds, touchant à l’organisation du travail. 

Plannings serrés, et d’une rationalité froide confinant à l’absurde (les fameuses 12 minutes de la toilette – en réalité entre 5 et 12 selon les établissements) : les EHPAD sont au bord de l’implosion. Pour les préserver, et rétablir la dignité du traitement de nos aînés, un rapide toilettage n’y suffira pas. 

C’est pourquoi, ce matin sur Sud Radio, le président de la fédération CFTC Santé sociaux, Jean-Marie Faure, demandait une pleine mesure du besoin réel : en personnel supplémentaire, mais aussi en formation, que les EHPAD puissent à nouveau mener à bien leur mission première. Et, pour ce faire, les 50 millions débloqués ne suffiront pas… 

 

Pour la CGT, la mobilisation dans les EHPAD fait le plein

 

Interviewée ce 30 janvier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a expliqué qu’elle n’irait pas au delà pour 2018, des "100 millions d’euros supplémentaires" prévus par le budget de la Sécurité sociale, auxquels elle a "rajouté" la semaine dernière 50 millions d’euros pour les établissements en difficulté. Plus généralement, il faudra "travailler avec l’ensemble des acteurs pour réfléchir au modèle de financement de la dépendance de demain", alors que le nombre de "personnes âgées de plus de 85 ans" doit passer de "1,5 million" à "5 millions" en 2050, a insisté la ministre. Il n’empêche, devant le constat partagé par tous face à un système à bout de souffle, le mouvement unitaire et national du 30 janvier se prépare.
 

Marie-Claudine Ferrara, responsable CGT du syndicat au CHU de Clermont-Ferrand, elle aussi avec ses collègues se prépare. Un CHU qui compte un Ehpad, un Ehpad en difficulté parmi tant d’autres. Une salariée à bout comme les autres, comme les autres elle essaiera de ne pas pleurer en témoignant de la situation de souffrance quotidienne. 

Les directeurs d’Ehpad, des associations de familles de résidents et les retraités soutiennent eux aussi les personnels des EHPAD. Dans leur communiqué unitaire du 22/01, les retraités dénoncent les aberrations du système. "Alors que la loi mettant en place le « plan de solidarité grand âge » promettait un ratio de 1 agent par résident, la moyenne est de 0,6 pour 1, voire 0,3 dans certains cas. Alors que tout le monde, y compris à travers la « mission-flash » de Mme Iborra pour l’Assemblée nationale, reconnait les besoins criants du secteur des EHPAD, le gouvernement met en place la « convergence des tarifs dépendance et soins », (...) prendre un peu aux établissements soi-disant bien dotés pour donner peu aux établissements en déshérence. Et rien sur la nécessité d’avoir plus d’EHPAD publics ! 

Les fédérations syndicales FO des services publics et de santé, CGT santé et action sociale, CGT des services publics, CFDT santé/sociaux, Unsa santé/sociaux et CFTC santé/sociaux, appelent les personnels des établissements accueillant des personnes âgées et des services à domicile à une journée de mobilisation mardi.

Cette grève a pour objectif d’améliorer l’accompagnement, les services et les soins envers les personnes âgées indissociables de l’amélioration des conditions de travail des professionnels, en exigeant du gouvernement qu’il réponde à nos revendications : 

application d’un agent ou un salarié par résident, tel que prévu par le Plan solidarité grand âge ; abrogation des dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des Ehpad, contenues dans la loi du 28 décembre 2015 ainsi que le retrait des décrets d’application arrêt des baisses de dotations induites par la convergence tarifaire et par conséquent maintien de tous les effectifs des Ehpad y compris les contrats aidés, qui doivent être intégrés et sécurisés ; amélioration des rémunérations, des perspectives professionnelles et de carrières, dans le cadre du statut et des conventions collectives nationales. 

 

 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !