Tripalio

Elections professionnelles : FO se félicite du combat remporté | Tripalio

bocc : La branche des "Ports et Manutention" met en place sa CPPNI       bocc : La métallurgie du Loir-et-Cher met à jour les salaires       bocc : La branche de la maroquinerie désigne son opérateur de compétences OPCO       bocc : Une nouvelle mise à jour de la CCN des mannequins en agence       bocc : La CCN des mannequins en agence est mise à jour       jo : Extension de la CMU-c aux bénéficiaires de l'ACS : les textes officiels paraissent       bocc : Un accord salarial dans l'assainissement et la maintenance industrielle       bocc : Quels sont les salaires dans la CCN de l'expertise automobile ?       bocc : La branche de l'expertise automobile corrige la classification des emplois       bocc : Les nouveaux salaires dans la CCN de la métallurgie de la Drôme-Ardèche       jo : Arrêté d'extension d'un accord dans le secteur du transport ferroviaire       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des fleuristes       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans le négoce des matériaux de construction       jo : Avis d'extension d'un accord et d'un avenant à un accord à la CCN des services de santé au travail       jo : Avis d'extension d'accords à la CCN de la pharmacie d'officine       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises de services à la personne       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises d'installation sans fabrication       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la promotion immobilière       jo : Avis d'extension d'avenants territoriaux (Auvergne) aux CCN chez les ouvriers ETAM du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un accord de constitution de l'OPCO ATLAS dans diverses branches      

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Voir plus.

×

Le site Tripalio évolue ! En savoir plus...

×

La bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données ? Cette bêta est gratuite. Pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Elections professionnelles : FO se félicite du combat remporté

Revue de presse - Entreprises | Par Adrien Pittore | 29/01/2018 12:06

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article a été initialement publié sur le site du syndicat de salariés FO

 

Le recours juridique de FO contre la loi du 17 août 2015 (art. 7-V), dite « Rebsamen », a été un moyen de faire pression sur le gouvernement pour qu’il adopte de manière anticipée, dans les ordonnances dites « Macron », la solution que le Conseil constitutionnel a dégagée dans sa décision du 19 janvier 2018. 

Parmi les dispositions de cette loi, l’une d’elles, le désormais ancien article L 2324-22-1 du Code du travail, mettait à mal une représentation équilibrée aux élections professionnelles selon FO, qui a soulevé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) auprès du Conseil constitutionnel. Ce dernier a ainsi été saisi le 19 octobre 2017 par la Cour de cassation (chambre sociale, arrêt n° 2438 du 18 octobre 2017) de cette question posée pour la Confédération Générale du Travail-Force Ouvrière, par l’union départementale Force Ouvrière de la Loire et Mme Manon C.

Le diable est dans les détails

L’article prévoyait que pour chaque collège électoral, les listes mentionnées à l’article L 2324-22 qui comportent plusieurs candidats sont composées d’un nombre de femmes et d’hommes correspondant à la part de femmes et d’hommes inscrits sur la liste électorale. Les listes sont composées alternativement d’un candidat de chaque sexe jusqu’à épuisement des candidats d’un des sexes. [...]. Pour FO, cette disposition et notamment le mode d’arrondi qu’elle prévoit pour le calcul du nombre de candidats à désigner (chiffre arrondi au supérieur en cas de décimale supérieure ou égale à 5, sinon à l’inférieur) portait atteinte au principe de participation, ainsi qu’à celui d’égalité devant la loi. En effet, lorsque la proportion d’hommes et de femmes dans le collège électoral est très déséquilibrée, elle empêche la candidature d’un salarié du sexe sous-représenté au mandat de représentant du personnel au comité d’entreprise. Le Conseil constitutionnel a partiellement suivi, estimant qu’elle porte une atteinte manifestement disproportionnée au droit d’éligibilité aux institutions représentatives du personnel résultant du principe de participation, sans la juger anticonstitutionnelle. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !