Tripalio

Un syndicat peut-il utiliser le logo d'une entreprise ? | Tripalio

bocc : Les ouvriers des travaux publics révisent les salaires en Champagne-Ardenne       bocc : Un accord IPD (Champagne-Ardenne) chez les OETAM des travaux publics       bocc : Les salaires applicables en Alsace chez les ouvriers des travaux publics       bocc : Les IPD applicables en Alsace chez les OETAM des travaux publics       bocc : Les ouvriers du bâtiment fixent les IPD dans la Nouvelle-Aquitaine       bocc : Revalorisation des salaires dans la branche du commerce des articles de sport       bocc : La branche du commerce des articles de sport révise un CQP       bocc : Vers une fusion entre la CCN de la poissonnerie et de la boucherie-charcuterie       bocc : Mise à jour des salaires dans la CCN de l'horlogerie-bijouterie       bocc : Les cabinets d'avocats mettent à jour les salaires de leur personnel       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des exploitations agricoles du Tarn       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la production agricole de l'Allier       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN coopératives SICA bétail et viande       jo : Avis d'extension d'une CCN de l'entraînement de chevaux de courses au galop       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN du personnel des entreprises du paysage       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des caves coopératives vinicoles       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des coopératives agricoles de teillage du lin       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les coopératives agricoles bétail et viande       jo : Extension d'un avenant dans les exploitations viticoles de la Champagne délimitée       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN horticulture pépinières de l'Orne      

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Voir plus.

×

Le site Tripalio évolue ! En savoir plus...

×

La bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données ? Cette bêta est gratuite. Pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Un syndicat peut-il utiliser le logo d'une entreprise ?

Revue de presse - Entreprises | Par Adrien Pittore | 28/01/2019 11:58

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site de l'organisation d'employeurs FO

 

Si le titulaire d’une marque ou d’un logo a le droit d’autoriser ou d’interdire la reproduction ou l’imitation de sa marque pour désigner les produits et/ou les services pour lesquels elle est protégée, la jurisprudence admet toutefois qu’un syndicat puisse utiliser, notamment dans un tract ou une publication syndicale, le logo de l’entreprise pour exprimer ses revendications. 

Pour admettre une telle possibilité, les juges se fondent sur la liberté d’expression, principe affirmé par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’Homme de 1789. 

Un syndicat peut utiliser le logo d’une entreprise dès lors que : 

l’usage de la marque ne vise pas à promouvoir la commercialisation de produits ou de services de la marque en sa faveur mais vise au contraire un usage polémique étranger à la vie des affaires ; 

l’utilisation de la marque ne vise pas à dénigrer les produits et dans la mesure où il n’existe aucune confusion dans l’esprit du public. 

Dans la mesure où l’utilisation de la marque ne vise pas un but commercial mais qu’elle a uniquement des fins syndicales, comme dénoncer des fermetures d’entreprise en France, l’action du syndicat s’inscrit dans le cadre du strict exercice de sa liberté d’expression. 

Toutefois, le but recherché ne doit pas être de jeter le discrédit sur des produits ou des services de la marque en répandant des informations malveillantes. Les juges peuvent sanctionner ce comportement fautif notamment sur le fondement du dénigrement, peu important que le syndicat soit ou non en situation de concurrence avec l’entreprise. 

Ainsi, si les propos tenus ne sont ni injurieux, ni diffamatoires, ni excessifs, ni dénigrants (c’est-à-dire qui visent à porter atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne physique ou morale), un syndicat peut librement utiliser le logo d’une entreprise dans la mesure où cette utilisation à des fins syndicales n’implique aucune confusion possible dans l’esprit du public avec l’objectif commercial poursuivi par la marque. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !