Tripalio

La CFDT très critique sur la mise en place des CSE dans les entreprises | Tripalio
jo : Conseil supérieur des personnels médicaux odontologistes et pharmaceutiques des hôpitaux publics : un nouveau membre est nommé       bocc : L'intéressement entièrement remanié chez les praticines conseils de la sécu       bocc : Les mêmes titres-restaurant pour les salariés et praticiens conseils de la sécurité sociale       bocc : Un accord sur les titres-restaurant dans la branche de la sécurité sociale       bocc : Les organismes de sécurité sociale révisent leur dispositif d'intéressement       bocc : Les organismes de sécurité sociale s'adaptent à la réforme « Justice du XXIème siècle »       bocc : La branche des missions locales et PAIO désigne son OPCO       bocc : Les nouveaux salaires dans les résidences dans la CCN de l'immobilier       bocc : Un accord sur le droit syndical dans la branche de l'horlogerie bijouterie       bocc : L'accord santé RAC0 des bureaux d'études paraît officiellement       bocc : La nouvelle prévoyance "sécurité sociale" est applicable à la nouvelle CCN de la direction de la sécurité sociale       bocc : La nouvelle prévoyance "sécurité sociale" est applicable aux personnels de direction de la sécurité sociale       bocc : La nouvelle prévoyance de la sécurité sociale s'adapte à la CCN des praticiens conseils de la sécurité sociale       bocc : Le commerce de détail de l'horlogerie s'accorde sur le forfait jours       bocc : Le régime de prévoyance des organismes de sécurité sociale remis au goût du jour       bocc : Les organismes de sécurité sociale revalorisent leur prévoyance       bocc : La CCN de l'optique-lunetterie de détail a été mise à jour par accord       bocc : Révision de l'exercice de fonctions syndicales dans la métallurgie de la Moselle       jo : Avis d'extension d'un accord dans la métallurgie de la région Dunkerquoise       jo : Avis d'extension d'un avenant dans l'industrie de travail des métaux de la Moselle      

La CFDT très critique sur la mise en place des CSE dans les entreprises

Revue de presse - Entreprises | Par Adrien Pittore | 10/12/2018 12:03

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés CFDT

 

En juin dernier, Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT chargé de l’évolution des règles du dialogue social, n’était guère optimiste quant à la mise en œuvre des comités sociaux et économiques (CSE). « Une majorité d’entreprises aborde la mise en place du CSE sous un angle exclusivement comptable, dans une recherche d’affaiblissement de la représentation des salariés. » Ce n’est pas le bilan d’étape du comité d’évaluation des ordonnances, présenté aux partenaires sociaux le 27 novembre, qui modifiera cette perception. 

Alors qu’à peine 20 % des entreprises de plus de 11 salariés ont installé un CSE, ce début de mise en place est décrit comme « une occasion ratée », de l’aveu même des trois coprésidents du comité d’évaluation. Sans surprise, la qualité des accords va de pair avec celle du dialogue social. Là où ce dernier fait défaut, il n’est pas rare de voir les employeurs en profiter pour réduire les moyens en heures totales de délégation comme en nombre de militants. 

Outiller et accompagner les équipes 

« Cela ne fait que confirmer ce que dit depuis le début la CFDT, insiste Philippe Portier : la mise en place des CSE aurait dû se faire sur un mode supplétif, c’est-à-dire que les accords de mise en place des CSE auraient pu adapter largement de qui était proposé par la loi mais qu’à défaut d’accord les moyens soient notoirement conservés. » Il reste désormais un an, jusqu’au 31 décembre 2019, à toutes les entreprises de plus de 11 salariés pour mettre en place un CSE, donc accompagner les équipes à négocier les meilleurs accords possible et tenter de faire comprendre à la ministre du Travail la nécessité de redresser la barre. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top