Tripalio

Pour les JO, les petites entreprises veulent leur part du gâteau | Tripalio
jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises de prévention et de sécurité       jo : Modification d'un arrêté d'extension d'accords dans le négoce de l'ameublement       bocc : Les nouveaux salaires en Bretagne chez les ouvriers du bâtiment       bocc : Une hausse des salaires pour les cadres de la presse régionale       bocc : Révision des salaires chez les journalistes de la presse régionale       bocc : Les salaires en hausse pour les employés de la presse hebdomadaire régionale       bocc : La branche des industries chimiques revient sur les salariés en activité partielle       jo : Intéressant : les 12 conseillers des secrétaires d'Etat auprès du ministre de la santé sont reconduits       jo : Arrêté d'extension d'un accord dans le secteur des industries du bois       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN du commerce de détail de l'horlogerie-bijouterie       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN du commerce succursaliste de la chaussure       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la convention collective nationale de l'animation       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN du commerce des articles de sport       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de l'industrie des jeux et jouets       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des agences de voyages et de tourisme       jo : Arrêté d'extension d'avenants à la CCN du négoce des matériaux de construction       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des offices publics de l'habitat       jo : Avis d'extension d'un avenant et d'un accord chez les prestataires de services       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la convention collective de la mutualité       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie de la Mayenne      

Pour les JO, les petites entreprises veulent leur part du gâteau

Revue de presse - Entreprises | Par GUITTET Léo | 09/04/2019 10:49

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article vient du site de l'organisation d'employeurs U2P.

Dans 5 ans, la France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, une échéance d’envergure mondiale, aux enjeux colossaux, pour laquelle tous les acteurs se préparent déjà. Avec un mot d’ordre : des Jeux économiquement et socialement responsables qui doivent faire une large place aux artisans, commerçants et professionnels libéraux. 

Cet engagement s’est concrétisé par la signature d’une charte, le 19 juin 2018, entre les organisations patronales (dont l’U2P) et syndicales de salariés d’une part, et d’autre part le Comité d’organisation des Jeux et SOLIDEO, qui assure en particulier la supervision de 39 projets d’infrastructures ainsi que la maîtrise d’ouvrage du village olympique et du village des médias. 

Cette charte met l’accent sur trois axes prioritaires : la possibilité d’accéder aux marchés pour toutes les entreprises et particulièrement les TPE-PME et les entreprises de l’économie sociale et solidaire ; l’insertion des publics fragiles, éloignés de l’emploi ou en situation de handicap ; le respect des conditions de travail. 

En pratique, l’objectif fixé est de confier au moins 25 % du montant global des marchés à des TPE-PME et à des entreprises de l’ESS. Les principaux secteurs concernés seront la construction, l’organisation et le tourisme. Des domaines dans lesquels l’excellence de l’artisanat (bâtiment, alimentation…), du commerce de proximité (hôtellerie-restauration…) et des professions libérales (architectes, géomètres…) n'est plus à démontrer. 

En chiffres 

En tout, quelques 150 000 emplois devraient être directement mobilisés par les Jeux : environ 12 000 dans la construction, 60 000 dans le tourisme et 78 000 dans l’organisation. Ces deux derniers secteurs seront très fortement sollicités en 2024, contrairement à la construction dont la mobilisation doit être échelonnée jusqu’en 2023. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top