Tripalio

Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie de la chaussure | Tripalio
jo : Arrêté d'extension d'avenants salariaux aux CCN des professions agricoles       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN coopératives et sociétés d'intérêt collectif agricole bétail et viande       jo : Arrêté d'extension d'un accord national de travail à la CCN des coopératives agricoles de céréales       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord à la CCN du travail mécanique du bois       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord national professionnel dans les industries du bois       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord à la CCN des entreprises d'installation sans fabrication       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des fleuristes       jo : Avis d'extension d'un accord (Pays de la Loire) aux CCN des OETAM des industries de carrières et de matériaux       jo : Avis d'extension d'un accord (PACA et Corse) aux CCN des OETAM des industries de carrières et de matériaux       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN de la métallurgie de l'Aisne       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie de la Sarthe       bocc : Le secteur du bâtiment redéfinit les emplois listés comme ECAP       bocc : La production cinématographique révise des fonctions techniques       jo : Le nouveau conseil d'administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière       jo : Une nouvelle secrétaire générale de la mission comptable permanente des organismes de sécurité sociale est nommée       bocc : La branche des agences générales d'assurances révise les classifications       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des cabinets dentaires       jo : Avis d'élargissement d'accords territoriauxchez les entreprises de l'architecture       jo : Avis d'élargissement d'accords territoriaux dans la branche de l'architecture       bocc : La prévention de la pénibilité dans le commerce à prédominance alimentaire      

Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie de la chaussure

Journal Officiel | Par Rado A. | 07/11/2019 08:56

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La ministre du travail, a étendu par arrêté du 30 octobre 2019, publié le 5 novembre 2019, les dispositions de l'accord du 21 mars 2019 relatif aux salaires minima conventionnels, conclu dans le cadre de la convention collective nationale de l'industrie de la chaussure et des articles chaussants actualisée du 7 mars 1990 (IDCC 1580). 

Les dispositions de l'accord sont désormais applicables à tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d'application de ladite convention collective nationale, sous les réserves suivantes : 

- A défaut d'accord prévu à l'article L. 2241-5 du code du travail, précisant la périodicité, les thèmes et les modalités de négociation dans cette branche, l'accord est étendu sous réserve du respect de l'obligation de prendre en compte lors de la négociation sur les salaires, l'objectif d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ainsi que les mesures permettant de l'atteindre, en application des dispositions des articles L. 2241-8 et L. 2241-17 du code du travail ; 

- Compte tenu du nouvel ordonnancement des niveaux de négociation issu de l'ordonnance n° 2017-1385 du 22 septembre 2017, les alinéas 11 et 12 de l'article 2 sont étendus sous réserve de l'application de l'article L. 2253-3 du code du travail. En effet, dès lors que les stipulations conventionnelles de branche visent une rémunération mensuelle garantie (comportant une assiette qui intègre des compléments de salaire) et qu'elle constitue un montant minimum qui s'impose, les dispositions conventionnelles ne peuvent avoir pour objet et légalement pour effet de faire obstacle à la conclusion d'accords d'entreprise sur le fondement des dispositions de l'article L. 2253-3 du code du travail et dans les domaines tels que définis par ces mêmes dispositions ; 

- Compte tenu du nouvel ordonnancement des niveaux de négociation issu de l'ordonnance n° 2017-1385 du 22 septembre 2017, l'alinéa 14 de l'article 3 est étendu sous réserve de l'application de l'article L. 2253-3 du code du travail. En effet, dès lors que les stipulations conventionnelles de branche visent une rémunération annuelle garantie (comportant une assiette qui intègre des compléments de salaire) et qu'elle constitue un montant minimum qui s'impose, les dispositions conventionnelles ne peuvent avoir pour objet et légalement pour effet de faire obstacle à la conclusion d'accords d'entreprise sur le fondement des dispositions de l'article L. 2253-3 du code du travail et dans les domaines tels que définis par ces mêmes dispositions. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top