Tripalio

Finances publiques : l'avis pessimiste rendu en urgence par le Haut Conseil sur le projet de loi de finances rectificative | Tripalio
jo : Allianz Vie veut transférer une partie de ses contrats à l'une de ses filiales       jo : Coronavirus : les préfets peuvent désormais réquisitionner les établissements de soins et le personnel de santé       jo : Travailleurs handicapés : 4 accords de branche sont agréés       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord dans le secteur des industries du bois       jo : Avis d'extension d'accords régionaux (Provence-Alpes-Côte d'Azur) chez les OETAM du bâtiment       jo : Avis d'extension d'accords territoriaux (Lorraine) des OETAM des travaux publics       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la fabrication pharmaceutique       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie du bois de pin maritime en forêt de Gascogne       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie de la Sarthe       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de la métallurgie de l'Aisne       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord dans le secteur des industries du bois       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des mannequins       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de la création et de l'événement       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de l'exploitation cinématographique       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la charcuterie de détail       jo : L'ordonnance "coronavirus" du ministère de l'intérieur       jo : L'ordonnance "coronavirus" relevant du ministère des affaires étrangères       jo : L'ordonnance "coronavirus" du ministère de l'agriculture       jo : Les 2 ordonnances "coronavirus" relevant du ministère de la cohésion des territoires       jo : Les 7 ordonnances "coronavirus" du ministère de l'économie et des finances      

Finances publiques : l'avis pessimiste rendu en urgence par le Haut Conseil sur le projet de loi de finances rectificative

Journal Officiel | Par GUITTET Léo | 19/03/2020 12:18

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Alors que le projet de loi de finances rectificatives est en discussion aujourd'hui à l'Assemblée nationale, l'avis rendu par le Haut Conseil des finances publiques est publié au Journal officiel. Le Haut Conseil délivre un avis succinct et très incertain en raison de la crise liée au coronavirus. Le scénario du Gouvernement présenté dans le projet de loi repose sur 2 hypothèses qui ne seront peut-être pas vérifiées dans la pratique.

En effet, pour que les prévisions du projet de loi se vérifient, il faut que le confinement dû au coronavirus ne dure qu'un moi. De plus, il faut un retour rapide à la normale de la demande française, comme étrangère. Le Haut Conseil indique donc d'emblée : 

"la dégradation du cadre macroéconomique pourrait être plus marquée que prévu par le PLFR pour 2020" 

Le Haut Conseil est globalement pessimiste sur la trajectoire des finances publiques qui serait plus négative que ce qu'imagine le texte du PLFR. Selon lui, les recettes des prélèvements obligatoires devraient baisser plus fortement que l'activité à cause de la période de récession qui s'annonce. Dans le même temps les dépenses annoncées par le Gouvernement pour faire face à la crise sanitaire et à ses répercussions ont été évaluées à 11,5 Mds€ par le texte, le Haut Conseil n'a pas pu évaluer le degré de réalisme de ces prévisions et ne peut donc pas dire si les dépenses devraient être plus ou moins importantes. 

Quoi qu'il en soit, le Haut Conseil des finances publiques termine son avis en annonçant que la crise actuelle constitue des "faits inhabituels indépendants de la volonté du Gouvernement et relèvent donc des « circonstances exceptionnelles » telles que mentionnées à l'article 3 du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance". 

Retrouvez l'intégralité de l'avis rendu en suivant ce lien

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top