Tripalio

Congrès de la CGT : le bilan Martinez approuvé, sans enthousiasme | Tripalio
jo : La CNIL augmente encore le nombre de ses agents de contrôle       bocc : Révision des salaires dans la CCN des exploitations frigorifiques       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la promotion immobilière       bocc : L'accord santé "RAC0" des SDLM est publié       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des gardiens d'immeubles       jo : Avis d'extension d'accords à la CCN de la métallurgie d'Ille-et-Vilaine et Morbihan       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie       jo : Avis d'extension d'accords paritaires dans la CCN des services de l'automobile       bocc : Les branches de la presse font le point sur la formation professionnelle       bocc : Un accord salarial dans les industries métallurgiques du Doubs       bocc : La métallurgie de la Haute-Saône revalorise les salaires       bocc : Revalorisation salariale dans la métallurgie de Belfort-Montbéliard       bocc : La représentativité salariale révisée dans la CCN du sport       jo : Apprentissage : comment seront pris en charge les contrats en 2020 ?       bocc : La branche de l'inspection d'assurances révise les salaires RMA       bocc : La CCN du commerce de détail de l'horlogerie-bijouterie est modifiée       bocc : La métallurgie de la Haute-Marne et de la Meuse revalorise les salaires REGA       bocc : L'industrie des produits du sol révise le contrat de travail intermittent       jo : Avis d'extension d'accords régionaux dans les entreprises d'architecture       jo : Avis d'extension d'un accord chez les entreprises artistiques et culturelles      

Congrès de la CGT : le bilan Martinez approuvé, sans enthousiasme

Acteurs | Par Mickaël Ciccotelli | 15/05/2019 09:27

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Dans le cadre du 52ème congrès confédéral de la CGT qui se tient cette semaine à Dijon, les congressistes étaient appelés, hier, à se prononcer sur le bilan du premier mandat du secrétaire général Philippe Martinez.

 

Sans que ceci ne constitue une grande surprise, ils ont approuvé ce bilan. Ce qui est plus intéressant à noter, c'est qu'ils l'ont approuvé sans grand enthousiasme. 

Martinez roule à 70

Soumis au vote du Congrès de la CGT, le bilan de Philippe Martinez a été approuvé à un peu plus de 70 %. Autrement dit, près de 30 % des responsables de l'organisation ont voté contre. Il faut en outre préciser qu'environ 15 % des votants se sont abstenus. En somme, le bilan de l'actuel secrétaire général de la CGT a été approuvé à 60 % des votants.  

Ou plutôt, faudrait-il écrire : n'a été approuvé qu'à 60 % des votants. Car s'il est vrai qu'un tel score ferait pâlir de jalousie bien des responsables politiques nationaux, dans le cas d'une organisation syndicale comme la CGT, il n'est pas très reluisant. Comme ceci a pu être rappelé ici ou là, à la CGT, il est plutôt de coutume que les bilans des secrétaires généraux soient approuvés à au moins 80 %. 

La ligne de la CGT en débat

Bien conscient de cette donnée, Philippe Martinez n'a pas dû manquer d'interpréter son score comme un signe que sa politique n'est pas vraiment du goût de tout le monde en interne. Il faut dire que la cohérence d'ensemble de la ligne politique mise en oeuvre par M. Martinez ne saute pas nécessairement aux yeux, pas plus, d'ailleurs, que sa conformité avec les positions revendicatives historiques de la CGT. 

Dans cette configuration, les débats qui doivent se tenir jusqu'à demain au sujet, précisément, de la ligne politique qui sera celle de l'organisation jusqu'au prochain congrès, promettent d'être nourris. En ces temps socialement et politiquement troublés, il n'est pas évident que Philippe Martinez parviendra à convaincre les congressistes du bien-fondé de ses préférences bien-pensantes, souvent éloignées des préoccupations populaires. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top