Tripalio

Réforme des retraites : les états d'âme de Jean-Paul Delevoye | Tripalio
jo : La CNIL augmente encore le nombre de ses agents de contrôle       bocc : Révision des salaires dans la CCN des exploitations frigorifiques       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la promotion immobilière       bocc : L'accord santé "RAC0" des SDLM est publié       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des gardiens d'immeubles       jo : Avis d'extension d'accords à la CCN de la métallurgie d'Ille-et-Vilaine et Morbihan       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie       jo : Avis d'extension d'accords paritaires dans la CCN des services de l'automobile       bocc : Les branches de la presse font le point sur la formation professionnelle       bocc : Un accord salarial dans les industries métallurgiques du Doubs       bocc : La métallurgie de la Haute-Saône revalorise les salaires       bocc : Revalorisation salariale dans la métallurgie de Belfort-Montbéliard       bocc : La représentativité salariale révisée dans la CCN du sport       jo : Apprentissage : comment seront pris en charge les contrats en 2020 ?       bocc : La branche de l'inspection d'assurances révise les salaires RMA       bocc : La CCN du commerce de détail de l'horlogerie-bijouterie est modifiée       bocc : La métallurgie de la Haute-Marne et de la Meuse revalorise les salaires REGA       bocc : L'industrie des produits du sol révise le contrat de travail intermittent       jo : Avis d'extension d'accords régionaux dans les entreprises d'architecture       jo : Avis d'extension d'un accord chez les entreprises artistiques et culturelles      

Réforme des retraites : les états d'âme de Jean-Paul Delevoye

Info - Etat | Par Mickaël Ciccotelli | 03/04/2019 08:59

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

L'âge de départ à la retraite qui sera mis en oeuvre dans le futur régime de retraites n'en finit décidément pas de faire couler beaucoup d'encre.

 

Probablement agacé de voir cet enjeu revenir au coeur du débat politique sur la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, le haut commissaire à la réforme des retraites, vient de faire savoir au gouvernement qu'il pourrait démissionner si l'âge de départ à la retraite venait à être repoussé. 

L'ultimatum de M. Delevoye ?

C'est le Canard Enchaîné du jour qui révèle la bonne ambiance qui règne entre la mission de concertation sur la réforme des retraites et le gouvernement. D'après l'hebdomadaire, Jean-Paul Delevoye menacerait en effet de quitter ses fonctions "dès la fin de cette semaine" dans l'hypothèse d'un report à venir de l'âge de départ à la retraite. "Plutôt partir que faire ça" se justifierait M. Delevoye, bien conscient que la polémique sur l'âge de départ à la retraite pollue très largement le bon fonctionnement de sa mission de concertation. 

Une "clarification" attendue

Interrogé par l'AFP au sujet de cet ultimatum, M. Delevoye a fait apporter quelques précisions par son entourage. Il reconnaît d'une part attendre une "clarification sur un éventuel recul de l’âge de départ à la retraite, en dehors du cadre des travaux et de la concertation qu’il mène sur la réforme des retraites". 

D'autre part, bien qu'il réfute le terme d'ultimatum, il admet qu'il n'hésiterait pas à démissionner en cas de remise en cause de la promesse présidentielle de ne pas revenir sur l'âge de départ à la retraite. "Il n’a pas pour autant posé d’ultimatum au gouvernement, mais si les engagements pris devant les partenaires sociaux concernant l’âge minimum étaient remis en cause, il en tirerait les conséquences" explique en effet l'un de ses proches. 

La réforme des retraites dans le flou

Prenant connaissance du dernier épisode de la polémique sur l'âge de départ à la retraite mis en oeuvre dans la future réforme des retraites, même les esprits les plus portés à la naïveté - qui auraient, par exemple, bien voulu croire Agnès Buzyn lorsqu'elle a rétropédalé par rapport à ses propres déclarations sur la nécessité d'un recul de l'âge de départ à la retraite - seront forcés de constater que ce recul constitue bel et bien une piste sérieuse de réflexion pour l'exécutif. 

Si ce dernier devait finalement décider de s'orienter dans cette voie, il devrait alors assumer de mener la réorganisation totale des retraites sans plus pouvoir s'appuyer sur une mission de concertation qui aurait lamentablement échoué et sans plus disposer d'aucun soutien parmi les syndicats de salariés - le tout, bien évidemment, dans un climat social et politique pas précisément serein. Dans une telle configuration, l'ambiance pourrait être chaude. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top