Tripalio

Incendie de Notre-Dame : une opportunité incroyable pour l'artisanat | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Accédez-y ici !

×

Eric Verhaeghe enclenche sa succession opérationnelle à la tête de Tripalio. En savoir plus...

×

La phase bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Incendie de Notre-Dame : une opportunité incroyable pour l'artisanat

Info - Interprofessionnel | Par Adrien Pittore | 18/04/2019 10:17

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Avec Reuters - Le gouvernement devrait annoncer jeudi un “plan formation” pour répondre au défi de main-d’oeuvre que pose la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en grande partie détruite après un violent incendie lundi.

 

Le Président de la République a mobilisé ce jour l’ensemble des parties prenantes pour lancer les travaux de la reconstruction de la cathédrale”, peut-on lire dans un communiqué transmis par l’Elysée. 

“Il a souhaité que ce projet associe tous les Français et plus particulièrement que l’ensemble des entreprises, artistes et métiers d’arts de toutes les régions de France puissent y travailler et ainsi former de nombreux jeunes.” 

Communiqué de l'Elysée 

Les ‘Chantiers de France’ seront lancés à cette fin et permettront de former des milliers de jeunes à ces métiers”, précise le texte. La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, avait annoncé un peu plus tôt à l’issue d’une réunion à l’Elysée, qu’un “grand plan pour les artisans” allait être annoncé “en lien avec la ministre du Travail”, Muriel Pénicaud. 

Ce plan devrait permettre “de mettre en valeur toutes les formations pour lesquelles la France a une expertise particulière, reconnue dans le monde entier”, a-t-elle ajouté. Le secrétaire général des Compagnons du devoir, Jean-Claude Bellanger, a mis en garde mardi la ministre du Travail contre un risque de pénurie de main d’oeuvre pour le gigantesque chantier qu’Emmanuel Macron veut voir terminer d’ici cinq ans. 

Il manque déjà, selon lui, une centaine de tailleurs de pierre, 200 couvreurs et 150 charpentiers. La reconstruction de Notre-Dame risque d’accaparer les ouvriers actuels retardant d’autant la restauration des autres monuments, a-t-il précisé. 

“UN APPEL D’AIR”

Les ministres du Travail, de l’Education et de la Culture, réuniront jeudi les représentants du secteur pour présenter les mesures visant à faciliter et encourager l’accès à ces métiers. 

“On a un problème de recrutement en matière de métiers d’art et des métiers du patrimoine, on a un savoir-faire français mais qui ne se perpétue pas de génération en génération. C’est la raison pour laquelle il faut créer ce mouvement. La ministre du Travail a rappelé que le chantier de Notre-Dame de Paris qui allait s’ouvrir allait permettre aussi d’ouvrir un appel d’air pour les jeunes, l’apprentissage des jeunes, de les faire venir, que ce soit un chantier ouvert à toutes les formations, toutes les filières.” 

Stéphane Bern, chargé d’une mission “Patrimoine” par le chef de l’Etat 

Le réseau nationale des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA) a déjà émis une série de propositions. Son président, Bernard Stalter, préconise dans un communiqué de permettre l’accès aux marchés de restauration du patrimoine pour les artisans d’art. Ces derniers ne peuvent pour l’instant, “pour des raisons réglementaires”, accéder à des chantiers patrimoniaux, dit-il. 

Il recommande de lancer une campagne nationale avec l’ensemble des acteurs concernés et de créer un lieu d’information sur ces métiers à proximité de la cathédrale. Il souhaite également créer “plusieurs centaines” de places dans les centres d’apprentissage en débloquant “rapidement les fonds nécessaires” auprès des conseils régionaux. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !