Tripalio

Réforme des retraites : la mobilisation syndicale prend forme | Tripalio
bocc : Les nouveaux salaires dans la CCN de la métallurgie de la Dordogne       bocc : Mise en place de la contribution conventionnelle FP dans les cabinets médicaux       bocc : La classification et les salaires révisés dans les cabinets médicaux       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN polyculture élevage de la Manche       jo : Avis d'extension d'un avenant prévoyance dans la CCN ETAR CUMA de Gers       jo : Avis d'extension d'un accord santé dans la CCN agricole de la Creuse       jo : AXA France Vie est autorisée à absorber sa compagnie d'assurance vie       jo : Avis d'extension d'un un accord national de travail à la CCN coopératives agricoles de céréales       bocc : La contribution conventionnelle FP mise en place dans la boucherie       bocc : Revalorisation des salaires dans la CCN de la métallurgie de la Moselle       bocc : La branche de la manutention ferroviaire revoit la formation professionnelle       bocc : La branche des travaux publics publie l'agenda social de sa CPPNI       bocc : L'intersecteur de l'assurance et de l'assistance révise le financement des CFA       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les exploitations viticoles de la Champagne       jo : Avis d'extension d'un avenant CPPNI dans les exploitations forestières       jo : Avis d'extension d'un avenant (protection sociale) dans la branche de l'agriculture       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN agricole des Pyrénées-Atlantiques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN agricole Côte-d'Or, Nièvre et Yonne       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord national dans le secteur du paysage       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises du paysage      

Réforme des retraites : la mobilisation syndicale prend forme

Retraite | Par Mickaël Ciccotelli | 25/09/2019 11:11

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Comme les opposants syndicaux à la réforme des retraites l'avaient annoncé à la rentrée, la mobilisation sociale contre cette réforme prend peu à peu forme en ce début d'automne.

 

Hier, la journée d'action organisée par la CGT a démontré que les troupes de Philippe Martinez sont prêtes à se faire entendre. Par ailleurs, les appels se multiplient en vue de l'organisation, en décembre, d'une grève dans les transports. 

"Un bon début" de mobilisation (CGT)

A l'issue de la journée d'action initiée hier par la seule CGT, Philippe Martinez, son secrétaire général, en a tiré un bilan positif. C'est "un bon début" a-t-il affirmé au micro de BFM TV. Cette auto-satisfaction était, certes, prévisible, et la presse a d'ailleurs plutôt souligné, dans l'ensemble, que la mobilisation cégétiste s'est limitée à un niveau relatif. Il est pourtant vrai que pour une journée de mobilisation organisée un jour pluvieux de semaine, afin de protester contre une réforme des retraites au contenu encore flou, M. Martinez aurait pu s'en tirer bien plus mal. 

Au total, c'est tout de même près de 150 000 personnes que la CGT assure avoir mis dans les rues hier contre la réforme des retraites, dans le cadre de 166 défilés organisés un peu partout en France. En particulier, à Paris, au moins 12 000 personnes ont défilé contre la réforme voulue par le gouvernement. Des manifestations relativement importantes ont eu lieu à Marseille, à Lyon, au Havre, à Rouen, à Nantes, à Rennes, à Toulouse ou encore à Lille. Surtout, alors même que l'organisation de Philippe Martinez n'avait pas fondé sa mobilisation sur un appel à la grève, le trafic SNCF et celui du Transilien ont été quelque peu perturbés. 

Sans témoigner, en l'état, d'un engouement fulgurant des troupes cégétistes pour la lutte contre la réforme des retraites, la journée d'action organisée hier par la CGT vient tout de même prouver que le refus de cette réforme est clair parmi ces troupes et que leur potentiel de mobilisation est réel. 

Poussée de fièvre dans les transports

Une chose est sûre : du côté des responsables syndicaux du secteur des transports, souvent à la pointe des mobilisations sociales, les diverses journées de mobilisation contre la réforme des retraites organisées depuis la rentrée - à la RATP le 13 septembre, samedi dernier par FO et hier par la CGT - semblent avoir convaincu qu'un mouvement de protestation d'ampleur était envisageable. Les appels à la mobilisation dure se multiplient pour le mois de décembre. 

A la RATP d'une part, cinq syndicats - l'Unsa, la CFE-CGC, SUD, FO et Solidaires - ont d'ores et déjà appelé à l'organisation d'une grève illimitée à compter du 5 décembre contre la réforme des retraites. Les syndicats justifient ainsi leur appel à la grève : "La très forte mobilisation du 13 septembre confirme l'attachement de tous les salariés de l'exploitation, de la maintenance, du tertiaire, à leur régime de retraite et au contrat social passé avec l'État lors de leur embauche", revendiquant des "garanties" pour tous les personnels de la RATP. Si, pour l'heure, la CGT ne s'est pas jointe à cette intersyndicale, il est peu probable qu'elle demeure longtemps à l'écart de ce mouvement de grève. 

D'autre part, au niveau du secteur des transports en général, les esprits commencent également à s'échauffer. Ainsi, la fédération FO des transports, troisième fédération chez les conducteurs routiers, vient d'appeler à la "grève illimitée" contre la réforme des retraites à partir du 5 décembre prochain. La fédération justifie son mot d'ordre en rappelant son opposition globale à la réforme et en précisant que, pour les routiers, elle devrait avoir d'importantes conséquences - en matière d'avenir des congés de fin d'activité par exemple. De la même manière, Sud-Rail a également appelé à la grève illimitée, dans les transports ferroviaires, à compter de cette date du 5 décembre prochain. Les prochains jours diront si d'autres fédérations syndicales de ces professions vont se joindre à ces mots d'ordre. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top