Tripalio

Déremboursement de l'homéopathie : Boiron et Rocal contre-attaquent | Tripalio
jo : Intéressant : les 12 conseillers des secrétaires d'Etat auprès du ministre de la santé sont reconduits       jo : Arrêté d'extension d'un accord dans le secteur des industries du bois       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN du commerce de détail de l'horlogerie-bijouterie       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN du commerce succursaliste de la chaussure       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la convention collective nationale de l'animation       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN du commerce des articles de sport       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de l'industrie des jeux et jouets       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des agences de voyages et de tourisme       jo : Arrêté d'extension d'avenants à la CCN du négoce des matériaux de construction       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des offices publics de l'habitat       jo : Avis d'extension d'un avenant et d'un accord chez les prestataires de services       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la convention collective de la mutualité       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie de la Mayenne       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie du Jura       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN du commerce à prédominance alimentaire       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des bureaux d'études techniques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des organismes de formation       jo : Avis d'extension d'avenants à la convention collective nationale des avocats salariés       jo : Avis d'extension d'avenants à la CCN des entreprises d'expertises en automobile       jo : Avis d'extension d'accords à la CCN de l'industrie pharmaceutique      

Déremboursement de l'homéopathie : Boiron et Rocal contre-attaquent

Protection sociale | Par GUITTET Léo | 16/12/2019 10:24

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Près de deux mois après l'annonce de la saisine du Conseil d'Etat par les laboratoires Boiron et Lehning, assortie d'une QPC (question prioritaire de constitutionnalité), le feuilleton du déremboursement de l'homéopathie connait un nouveau rebondissement. Le recours complet vient d'être déposé contre la décision prise par le gouvernement de dérembourser l'homéopathie.

 

Cette fois-ci, le laboratoire Boiron s'est uni avec le laboratoire Rocal pour déposer le recours complet devant le Conseil d'Etat. Dans leur communiqué, les laboratoires ne détaillent en rien leur stratégie judiciaire. Ils campent plutôt sur la mise en avant de leur argumentaire. Ainsi, ils précisent qu'un médecin généraliste sur trois prescrit quotidiennement de l'homéopathie. Selon les estimations des laboratoires, 82% des Français pensent que la médecine conventionnelle et l'homéopathie sont complémentaires. 

Les deux grands arguments des 2 laboratoires sont : 

- les atouts de l'homéopathie pour la santé publique avec une moindre consommation de médicaments non homéopathiques ; 

- le faible coût de l'homéopathie n'aurait pas ou peu d'impact sur les finances publiques si le remboursement était maintenu à 15%. Le pouvoir d'achat des français s'en trouverait également maintenu. 

Ce n'est pas avec ces arguments que les laboratoires risquent de faire changer la donne. En réalité, leur recours contre le déremboursement de l'homéopathie porte très probablement sur les méthodes utilisées par la Haute Autorité de Santé pour évaluer l'efficacité de l'homéopathie (et dont les résultats ont conduit à décider de son déremboursement). Par ailleurs, le fondement des décrets pris pour acter le déremboursement devrait aussi être mis en cause. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top