Tripalio

Les psychologues devraient être remboursés selon la Cour des comptes | Tripalio
jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations viticoles de la Champagne délimitée       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN polyculture CUMA de la Sarthe       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations agricoles des Pyrénées-Atlantiques       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations agricoles du département des Landes       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations agricoles de la Gironde       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN polyculture ETAR CUMA de la Corrèze       jo : Extension d'un avenant à un accord à la CCN polyculture de Charente-Maritime       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans les exploitations forestières de Midi-Pyrénées       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN agricole de Champagne-Ardenne       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans l'importation exportation       jo : Avis d'extension d'accords nationaux dans les carrières matériaux et chaux       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des commerces de gros de viandes       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans l'optique lunetterie de détail       jo : Avis d'extension d'un accord conclu dans le secteur du travail temporaire       jo : Avis d'extension de la CCN des métiers du commerce de détail alimentaire spécialisé       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des avocats salariés       jo : Avis d'extension d 'un avenant dans le commerce de détail de fruits et légumes       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN du personnel des cabinets d'avocats       bocc : Les ETAM des travaux publics révisent les salaires dans la Bourgogne       bocc : Les nouveaux salaires des ouvriers des travaux publics de Midi-Pyrénées      

Les psychologues devraient être remboursés selon la Cour des comptes

Protection sociale | Par GUITTET Léo | 17/02/2021 11:30

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Dans son rapport sur les parcours dans l'organisation des soins de psychiatrie (disponible en fin d'article), la Cour des comptes demande à ce que les séances des psychologues soient remboursées par la Sécurité sociale. La prise en charge serait conditionnée au respect d'un parcours de soins défini.

 

C'est une proposition qui doit permettre de rendre plus accessibles les psychothérapies assurées par les psychologues libéraux. La Cour des comptes souhaite qu'une décision soit prise "dès que possible" pour généraliser la prise en charge de ces séances par la Sécurité sociale. Toutes les séances ne seraient pas remboursées : seules les séances prescrites par le médecin traitant du patient puis réalisées par un psychologue seront concernées. 

 

Le remboursement des psychologues expérimenté avec succès dans 4 départements

La proposition de la Cour des comptes ne sort pas de son chapeau comme par magie. Elle est le fruit d'une expérimentation menée depuis la fin 2018 dans 4 départements. D'après les résultats de cette expérimentation, des gains seraient à tirer de l'ouverture des séances chez le psychologue au remboursement par l'Assurance maladie : notamment avec la baisse de la consommation ultérieure des soins, de médicaments ou d'arrêts de travail. 

Lors de l'expérimentation, la psychothérapie prescrite par le médecin traitant était remboursée dans la limite de 10 séances. Si jamais ces 10 séances ne suffisaient pas, un avis psychiatrique pouvait être sollicité pour la prescription de 10 séances remboursées supplémentaire. 

Entre la mise en place de l'expérimentation (fin 2018) et juin 2020, la Cour des comptes note que 200 000 séances de psychothérapie effectuées par des psychologues ont été remboursées pour plus de 20 000 patients. Parmi eux, 5 500 patients ont eu besoin de séances supplémentaires au-delà des 10 séances initialement prescrites. 

La bonne volonté des professionnels semble aussi démontrée avec plus de 3 000 médecins généralistes qui ont prescrit au moins 1 séance de psychothérapie chez un psychologue pour l'un de leurs patients. Côté psychologues, 44,3% de ceux qui sont effectivement agréés par les ARS se sont portés volontaires pour participer à l'expérimentation. Près de 90% d'entre eux ont finalement réalisé au moins une séance de psychothérapie dans le cadre de l'expérimentation. 

La Cour des comptes en conclut qu'il y a un réel besoin, tant des patients que des professionnels, d'élargir ce dispositif à l'échelle nationale. Des résultats complémentaires seront obtenus d'ici le milieu 2021 et la Cour des comptes espère que cela permettra de fonder la décision de généraliser le remboursement des psychologues dans le cadre de consultations de psychothérapie prescrites par les médecins traitants. 

 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top