Tripalio

Données de santé: que change l'ordonnance "Informatique et libertés"? | Tripalio
jo : Avis d'extension d'un accord (Loire) dans les CCN des ouvriers du bâtiment       jo : Avis d'extension d'avenants nationaux dans le bâtiment et travaux publics       jo : Avis d'extension d'avenants à la CCN du négoce de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'enseignement privé indépendant       jo : Avis d'extension d'un protocole d'accord à la CCN des prothésistes dentaires       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la pharmacie d'officine       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la répartition pharmaceutique       jo : Avis d'extension, d'un accord à la CCN des bureaux d'études techniques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la boucherie charcuterie       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des industries chimiques et connexes       bocc : Révision des horaires individualisés pour les praticiens conseils de la Sécu       bocc : Les praticiens conseils de la sécurité sociale s'entendent sur le droit syndical       bocc : Le droit d'expression révisé chez les praticiens conseils de la sécurité sociale       bocc : Sécurité sociale : un accord sur les conditions de travail des praticiens conseils       jo : Cotisations sociales : un modèle de protocole transactionnel de recouvrement est publié       jo : 3 nouveaux conseillers rejoignent Olivier Véran       bocc : La nouvelle grille RAC0 de l'accord santé des fleuristes       bocc : Les garanties RAC0 de la CCN de la radiodiffusion sont publiées       bocc : Covid-19 : l'accord prévoyance de la fabrication de l'ameublement paraît officiellement       bocc : La validation des accords révisée chez les praticiens conseils de la sécurité sociale      

Données de santé: que change l'ordonnance "Informatique et libertés"?

Info | Par GUITTET Léo | 14/12/2018 11:59

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La loi relative à l'Informatique et aux libertés vient d'être intégralement réécrite par ordonnance. Le texte est présenté comme une simple adaptation et mise en cohérence avec le RGPD (ce qui était censé être l'objectif de la loi déjà adoptée le 20 juin 2018...).

données de santé 

 

Pourtant, il n'est pas inutile de vérifier si des modifications touchent la question sensible des données de santé. 

 

Les mesures sur les données de santé modifiées seulement dans la forme

Initialement, les mesures relatives au traitement des données dans le domaine de la santé se retrouvaient dans le chapitre IX de la loi Informatiques et libertés, contenant les articles numérotés de 53 à 65. Ce chapitre permettait de retrouver toutes les dispositions relatives aux dérogations possibles au principe d'interdiction de traitement. 

La deuxième section de ce chapitre proposait également une description des mesures permettant d'accéder aux données pour faire de la recherche : cette procédure est notamment applicable pour accéder aux données du système national des données de santé (SNDS). 

L'ordonnance se contente de changer de place toutes ces mesures liées au traitement des données de santé, sans en modifier le fond. Les références aux articles de la loi Informatique et libertés sont adaptées à la nouvelle numérotation. Certains articles sont également déplacés comme l'alinéa 1 de l'article 57 relatif au droit d'opposition à la levée du secret professionnel qui figure désormais dans la sous-section dédiée à la recherche dans le domaine de la santé. 

A partir de maintenant, les dispositions spécifiques sur les données dans le domaine de la santé sont donc trouvables aux articles 64 à 77 de la loi Informatique et libertés. 

Signalons toutefois que le nouvel article 6 de la loi réécrite par ordonnance ne permet plus de traiter des données sensibles si celles-ci font l'objet, à bref délai, d'une anonymisation. 

Cette deuxième réécriture de la loi Informatique et libertés en moins de 6 mois a de quoi déstabiliser. Même si le contenu du texte est simplement mis en coordination avec le RGPD, il bouleverse les repères que les spécialistes commençaient à avoir dans la version issue de la loi du 20 juin 2018. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top