Tripalio

RAC0 : Agnès Buzyn déterre la hache de guerre face aux mutuelles | Tripalio
jo : Allianz Vie est agréée pour une nouvelle activité d'assurance       jo : Avis d'extension d'un avenant dans la branche des salariés intérimaires       jo : Avis d'extension d'un accord (Ain) dans la branche des ouvriers du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'industrie des produits du sol       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans la fabrication de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un accord dans les foyers pour jeunes travailleurs       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les commerces et services de l'audiovisuel       bocc : Le financement de la formation professionnelle dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche des fleuristes met à jour son accord sur la classification des CQP       bocc : Mise en place du dispositif d'alternance Pro-A dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche de l'inspection d'assurance met à jour les salaires       bocc : Assurances : les nouveaux salaires des producteurs salariés de base       bocc : La branche des commerces de gros s'accorde sur le droit syndical       jo : La GFM est sur le point d'absorber une autre mutuelle       jo : MAIF s'apprête à absorber le portefeuille d'une de ses filiales       jo : MMA veut transférer des contrats IARD à une société d'assurance mutuelle       bocc : La cotisation au fonds collectif santé des intermittents augmente       bocc : La CCN Pact et Arim a son accord santé RAC0       jo : Avis d'extension d'avenants à un accord dans la CCN de l'esthétique-cosmétique       jo : Avis d'extension d'un accord dans les commerces de détail des fruits et légumes      

RAC0 : Agnès Buzyn déterre la hache de guerre face aux mutuelles

Info | Par GUITTET Léo | 17/12/2018 10:33

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La hausse prochaine des tarifs des mutuelles liée au reste à charge zéro, ou RAC0, ne plaît pas à Agnès Buzyn. Elle l'a fait savoir dernièrement sur France Culture et n'a pas mâché ses mots à l'égard des complémentaires santé. Ambiance.

 

La ministre dénonce le sabotage politique orchestré par les mutuelles qui, selon elles, s'étaient engagées. Pourtant, les organismes de complémentaire santé n'avaient pas caché leur scepticisme sur la question de l'impact du RAC0. 

 

"Il était convenu qu'il n'y ait pas d'augmentation de prix liée au RAC0"

Lors de son interview Agnès Buzyn affirme que l'investissement demandé par les complémentaires santé pour financer le reste à charge zéro ne devait pas conduire à une hausse de tarifs. Mais dès le mois d'octobre, des fédérations comme la FNMF mettaient en avant l'impact nécessaire sur les cotisations. D'après une publication de cette fédération, l'augmentation des cotisations liée au RAC0 devrait être de 3 à 5% sur 3 ans. 

On sent bien le malaise de la ministre qui s'était engagée devant l'Assemblée nationale sur la stabilité des prix des mutuelles. Lors des débats entre les députés, cette question des tarifs avait demandé à Olivier Véran de se livrer à quelques calculs hasardeux supposés démontrer que les complémentaires santé sont épargnées par la réforme avec un investissement demandé de "seulement" 250 millions d'euros. 

Agnès Buzyn s'empare du même raisonnement et rappelle que "la grande partie de cette réforme est prise en charge par l'Assurance maladie", l'effort demandé aux mutuelles serait donc "modeste par rapport à leurs frais de gestion, à leur chiffre d'affaires etc...". On retombe ici sur l'argument usé du "magot caché" dont bénéficieraient les complémentaires santé sans tenir compte, une seule seconde, des coûts qui leurs sont imposés... 

 

Réunion décisive sur le RAC0 demain

A la question de savoir si le Gouvernement peut forcer les mutuelles à ne pas augmenter leurs tarifs, Agnès Buzyn reste évasive. Elle précise toutefois qu'une réunion aura lieu demain, 18 décembre 2018. 

Mais la ministre en profite pour asséner une dernière fois qu'elle ne tolérera pas que les mutuelles profitent de la réforme du RAC0, négociée et discutée selon elle avec tous les partenaires, pour augmenter leurs prix. L'ambiance est électrique et la réunion de demain risque de l'être également. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top