Tripalio

Edouard Philippe recadre Christophe Castaner au conseil des ministres : "être ministre, c'est 24h sur 24h !" | Tripalio
bocc : Les nouveaux salaires dans la CCN de la métallurgie de la Dordogne       bocc : Mise en place de la contribution conventionnelle FP dans les cabinets médicaux       bocc : La classification et les salaires révisés dans les cabinets médicaux       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN polyculture élevage de la Manche       jo : Avis d'extension d'un avenant prévoyance dans la CCN ETAR CUMA de Gers       jo : Avis d'extension d'un accord santé dans la CCN agricole de la Creuse       jo : AXA France Vie est autorisée à absorber sa compagnie d'assurance vie       jo : Avis d'extension d'un un accord national de travail à la CCN coopératives agricoles de céréales       bocc : La contribution conventionnelle FP mise en place dans la boucherie       bocc : Revalorisation des salaires dans la CCN de la métallurgie de la Moselle       bocc : La branche de la manutention ferroviaire revoit la formation professionnelle       bocc : La branche des travaux publics publie l'agenda social de sa CPPNI       bocc : L'intersecteur de l'assurance et de l'assistance révise le financement des CFA       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les exploitations viticoles de la Champagne       jo : Avis d'extension d'un avenant CPPNI dans les exploitations forestières       jo : Avis d'extension d'un avenant (protection sociale) dans la branche de l'agriculture       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN agricole des Pyrénées-Atlantiques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN agricole Côte-d'Or, Nièvre et Yonne       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord national dans le secteur du paysage       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises du paysage      

Edouard Philippe recadre Christophe Castaner au conseil des ministres : "être ministre, c'est 24h sur 24h !"

Info - Etat | Par Adrien Pittore | 19/04/2019 11:06

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Officiellement, l'escapade alcoolisée de Christophe Castaner était une affaire classée, qui relevait de sa vie privée et qui n'égratignait pas la confiance que lui témoigne l'Elysée. Officieusement, les hautes-sphères politiques auraient bien du mal à passer l'éponge. Et une sévère mise au point aurait eu lieu durant le conseil des ministres de mercredi 17 avril.

 

Il ne fait pas bon se retrouver en Une de la presse people lorsque l'on est ministre, c'est ce qu'a tenu à rappeler Edouard Philippe à Christophe Castaner ce mercredi, en conseil des ministres. N'ayant pas passé l'éponge sur l'escapade alcoolisée du ministre de l'Intérieur, qui a bien du mal à mettre un terme à la crise des Gilets Jaunes, le premier ministre l'a sévèrement averti. 

Cette séance était notamment l'occasion de voir arriver Sibeth Ndiaye, Amélie de Montchalin et Cédric O. Mais comme le font savoir nos confrères du Point, le conseil a pris un tout autre tournant alors qu'Edouard Philippe prenait la suite d'Emmanuel Macron. Le Premier Ministre rappelle alors qu'être ministre, "c'est 24 heures sur 24, y compris en termes de comportement." 

Un avertissement malvenu

Le message est clair, net et précis. L'ambiance serait immédiatement retombée alors que tout le monde autour de la table savait pertinemment à qui et à quoi le Premier Ministre voulait faire référence. La soirée du 9 mars dernier, où Christophe Castaner avait été aperçu aux bras d'une femme qui n'était pas la sienne, a donc bien du mal à passer en hauts-lieux. 

Pourtant à cette époque, Edouard Philippe assurait que Christophe Castaner gardait toute sa confiance et qu'il n'avait aucun commentaire à faire sur sa vie privée. Le ministre de l'Intérieur avait lui aussi expliqué que cette virée relevait de sa vie privée, n'épargnant pas la presse qui s'était faite l'écho de cette affaire. 

Une affaire donc pas si privée que cela et qui agace au plus haut point, malgré les déclarations contraires. Reste qu'Edouard Philippe n'est pas forcément le mieux placé pour donner des leçons. Le 1er décembre, alors que Paris était marquée par des scènes de chaos durant le mouvement Gilets Jaunes, le Premier Ministre s'était autorisé une escapade dans le 9e arrondissement pour ... fêter son 48e anniversaire. Une soirée où l'on retrouva Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes Publics, et Sébastien Lecornu, ministre charge des Collectivités Territoriales. 

Le Premier Ministre s'était même éclipsé durant une visite à la préfecture de police de Paris, laissant alors Laurent Nuñez et Christophe Castaner, seuls devant les caméras. Le camembert qui dit au roquefort "tu pues"... 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top