Tripalio

[Tribune] Travail dissimulé : trop facile pour les URSSAF de faire plus ? | Tripalio

jo : Un congé paternité pour nouveau-né hospitalisé est créé       bocc : Le commerce de gros de viande met en place le compte épargne temps CET       bocc : Mise en place de la CPPNI dans le commerce de détail de fruits et légumes       jo : Avis d’extension d’un accord dans le secteur de l’économie sociale et solidaire       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des services de l'automobile       bocc : Un accord salarial dans la miroiterie, transformation et négoce du verre       bocc : Les nouveaux salaires dans la métallurgie de Meurthe-et-Moselle       jo : Avis d'extension d'un accord collectif à la CCN des machines et matériels agricoles       bocc : Exploitation cinématographique : comment déroger au repos quotidien ?       bocc : Un accord sur le dialogue social dans la CCN des transports routiers       bocc : La branche du travail temporaire se penche sur l'emploi durable       bocc : Réorganisation du temps partiel dans l'enseignement privé non lucratif       bocc : Ports et manutention : les heures supplémentaires révisées à Saint-Nazaire       bocc : La branche des "Ports et Manutention" met en place sa CPPNI       bocc : La métallurgie du Loir-et-Cher met à jour les salaires       bocc : La branche de la maroquinerie désigne son opérateur de compétences OPCO       bocc : Une nouvelle mise à jour de la CCN des mannequins en agence       bocc : La CCN des mannequins en agence est mise à jour       jo : Extension de la CMU-c aux bénéficiaires de l'ACS : les textes officiels paraissent       bocc : Un accord salarial dans l'assainissement et la maintenance industrielle      

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Voir plus.

×

Le site Tripalio évolue ! En savoir plus...

×

La bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données ? Cette bêta est gratuite. Pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

[Tribune] Travail dissimulé : trop facile pour les URSSAF de faire plus ?

Info - Etat | Par Adrien Pittore | 06/05/2019 11:30

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Article en collaboration avec Le Cerlce Lafay - Ca y est, les chiffres relatifs à la lutte contre le travail dissimulé commencent à fuiter : le montant serait de 640,7 millions d’euros en 2018. Les URSSAF sont satisfaites : c'est 18,5 % de plus que 2017.

 

L’ACOSS, qui fédère toutes les URSSAF, entend faire encore mieux. Car l'organisme estime que les fraudes représentent un "manque à gagner" annuel de quelque 5 milliards d’euros. Si nul ne peut décemment encourager le fameux "travail dissimulé", on ne peut en revanche que s'étonner de la facilité avec laquelle les agents des URSSAF utilisent cette notion pour atteindre leur objectif. Ce qui amène à des résultats parfois surprenants, quand ils ne sont pas révoltants.  

Sur son site, le Cercle Lafay (www.lecerclelafay.fr) cite de nombreux cas ahurissants qui ont valu des redressements pour travail dissimulé : pour l'URSSAF, il y a travail dissimulé lorsque la femme d'un tenancier de bistro de village aide son mari, lorsque des clients débarrassent leur verre, lorsque la femme d'un patron de restaurant le remplace au pied levé car il vient de partir aux urgences, lorsqu'un ami donne un coup de main à son voisin, lorsque des laissés-pour-compte d'Emmaüs reçoivent un modeste pécule ... 

Redéfinir ce qu'est le travail dissimulé

C’est essentiellement sur ce type de dossiers que les agents des URSSAF réalisent leur chiffre. Et peu importe que de nombreuses procédures soient annulées par les juges. Tant de dirigeants, qui pratiquent le travail dissimulé sans le savoir (pour eux, le "droit à l'erreur" ne s'applique pas), préfèrent payer plutôt que de s'engager dans de longues et coûteuses procédures. 

Le Cercle Lafay s'indigne des conséquences de ces redressement pour « fraude sociale ».  

Elles sont insensées car démesurées : la procédure contradictoire est réduite à la portion congrue ; le redressement est forfaitaire ; les taux de majorations de retard sont « aggravés » ; les organismes de recouvrement peuvent procéder, sur une période de cinq années, à l'annulation totale des réductions ou exonérations de cotisations ou contributions sociales ; le refus de délivrance de l'attestation de vigilance ; la mise en œuvre de la procédure de saisie conservatoire ; l'inscription de privilège... 

Une définition moins "attrape-tout" du travail dissimulé, qui ne s'appliquerait que pour les entreprises dont la mauvaise foi est évidente, amoindrirait peut-être l'impact des annonces des URSSAF, mais permettrait de donner une image plus proche des entreprises de ces organismes censés défendre l'économie et l'emploi.  

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !