Tripalio

Retraite collective soumise à ancienneté : gare aux URSSAF ! | Tripalio
jo : Cnav : 2 nouveaux représentants Medef sont nommés       jo : Un nouveau conseiller rejoint le cabinet d'Elisabeth Borne       jo : Extension d'un avenant à un accord dans la CCN ETAR polyculture des Deux-Sèvres       jo : Extension d'un avenant à un accord dans la CCN agricole des Pyrénées-Atlantiques       jo : Extension d'un avenant à la CCN agricole de Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle et Vosges       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans la CCN ETAR CUMA du Maine-et-Loire       jo : Extension d'un accord collectif de travail dans les exploitations agricoles de Dordogne       jo : Extension d'un accord dans la CCN ETAR polyculture des Deux-Sèvres       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie des tuiles et briques       jo : Avis d'extension d'un accord dans le secteur sanitaire et médico-social       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans la métallurgie de l'Isère et des Hautes-Alpes       jo : Arrêté d'extension d'un accord chez les diocèses de l'Eglise catholique en France       bocc : Les nouveaux salaires (Bourgogne) pour les ouvriers des travaux publics       bocc : Révision de la prime d'ancienneté dans la transformation et production de papiers cartons       bocc : Le secteur des papiers-cartons révise le financement du dialogue social       bocc : Mise en place de la CPPNI dans l'intersecteur des papiers cartons       bocc : La branche des papiers cartons s'accorde sur l'aménagement du temps de travail       bocc : La branche de l'aide et services à domicile revient sur l'alternance pro-A       bocc : Mise en place de l'activité réduite ARME chez les mandataires judiciaires       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des services de santé au travail      

Retraite collective soumise à ancienneté : gare aux URSSAF !

Info - Entreprises | Par GUITTET Léo | 29/06/2017 09:12

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La condition d'ancienneté est un sujet récurrent en protection sociale collective. En santé comme en prévoyance et en matière de retraite, elle était monnaie courante avant d'être mise au ban au moment de la généralisation de la complémentaire santé. La condition d'ancienneté a cependant continué à être prévue dans les accords collectifs de prévoyance et de retraite. 

Mais de nouvelles décisions de la Cour de cassation du 15 juin 2017 viennent remettre en question la validité des clauses d'ancienneté dans le cadre de la retraite collective d'entreprise. 

 

Retraite collective : la condition d'ancienneté continue n'est plus la bienvenue

La Cour de cassation, dans ses arrêts du 15 juin 2017, indique que la condition d'ancienneté peut, dans certains cas, faire perdre au régime de retraite collective d'entreprise son caractère collectif. Le risque pour l'entreprise qui a mis en place un tel régime est de subir un redressement URSSAF. 

Dans les cas présentés à la Cour, les entreprises avaient mis en place un contrat de retraite comportant une condition d'ancienneté continue de 12 mois. Ces entreprises pensaient être dans les clous du dernier alinéa de l'article R. 242-1-2 du code de la sécurité sociale qui précise que "le fait de prévoir que l'accès aux garanties est réservé aux salariés de plus de douze mois d'ancienneté pour les prestations de retraite supplémentaire [...] ne remet pas en cause le caractère collectif de ces garanties". 

Pourtant, le juge souligne que le caractère de l'ancienneté "continue" n'est pas mentionné dans le code de la sécurité sociale. Or, le fait que l'ancienneté doive être continue pour bénéficier du régime de retraite exclut, de fait, les salariés qui ont effectué successivement plusieurs CDD au sein de chaque entreprise. En effet, les entreprises calculaient l'ancienneté contrat par contrat ! 

La Cour constate donc qu'il existe une inégalité de traitement entre les salariés en CDD successifs de moins de 12 mois, qui ne peuvent prétendre adhérer au régime de retraite, et les salariés en CDD d'au moins 12 mois qui bénéficient dudit régime. 

Le régime de retraite collective qui impose une ancienneté "continue" dans l'entreprise perd donc son caractère collectif, ce qui peut entrainer un redressement URSSAF important. 

Il est donc conseillé à chaque entreprise disposant d'un contrat de retraite collective de vérifier que, s'il existe une condition d'ancienneté, celle-ci ne comporte pas de caractère continu. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top