Tripalio

Travail détaché : deux nouvelles QPC transmises aux Sages | Tripalio

bocc : Les ouvriers des travaux publics révisent les salaires en Champagne-Ardenne       bocc : Un accord IPD (Champagne-Ardenne) chez les OETAM des travaux publics       bocc : Les salaires applicables en Alsace chez les ouvriers des travaux publics       bocc : Les IPD applicables en Alsace chez les OETAM des travaux publics       bocc : Les ouvriers du bâtiment fixent les IPD dans la Nouvelle-Aquitaine       bocc : Revalorisation des salaires dans la branche du commerce des articles de sport       bocc : La branche du commerce des articles de sport révise un CQP       bocc : Vers une fusion entre la CCN de la poissonnerie et de la boucherie-charcuterie       bocc : Mise à jour des salaires dans la CCN de l'horlogerie-bijouterie       bocc : Les cabinets d'avocats mettent à jour les salaires de leur personnel       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des exploitations agricoles du Tarn       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la production agricole de l'Allier       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN coopératives SICA bétail et viande       jo : Avis d'extension d'une CCN de l'entraînement de chevaux de courses au galop       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN du personnel des entreprises du paysage       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des caves coopératives vinicoles       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des coopératives agricoles de teillage du lin       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les coopératives agricoles bétail et viande       jo : Extension d'un avenant dans les exploitations viticoles de la Champagne délimitée       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN horticulture pépinières de l'Orne      

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Voir plus.

×

Le site Tripalio évolue ! En savoir plus...

×

La bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données ? Cette bêta est gratuite. Pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Travail détaché : deux nouvelles QPC transmises aux Sages

Info - Entreprises | Par GUITTET Léo | 23/05/2018 09:59

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La Cour de cassation a récemment transmis une double question prioritaire de constitutionnalité (QPC) au sujet du travail détaché. C'est la conformité de deux articles du code de la sécurité sociale à l'article 6 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, ainsi qu'à l'article 34 de la Constitution qui est posée dans cette QPC

 

Travail détaché, application de la loi française et cotisations sociales

La première des deux questions concerne l'article L. 761-2 du code de la sécurité sociale. Cet article précise que pour qu'un travailleur détaché temporairement à l'étranger soit soumis à la loi française de sécurité sociale, il faut que son employeur s'acquitte de l'intégralité des cotisations dues. Dès lors qu'un employeur ne paie pas les cotisations, relevant de la sécurité sociale française, au motif que le salarié est détaché à l'étranger, ledit salarié ne pourra pas bénéficier de la sécurité sociale française. 

La Cour de cassation se pose ainsi la question de savoir si cette condition imposée est conforme au principe d'égalité devant la loi prévu par l'article 6 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen. 

 

Travail détaché et allocations familiales des fonctionnaires d'Etat

La seconde question prioritaire de constitutionnalité vise l'impossibilité, pour les fonctionnaires détachés temporairement à l'étranger sur le fondement d'un décret relatif aux personnels des établissements d'enseignement français à l'étranger, de bénéficier d'allocations familiales. En effet, l'article L. 512-1 du code de la sécurité sociale précise qu'il faut nécessairement être résident en France pour bénéficier d'allocations familiales. Il en découle que les fonctionnaires détachés temporairement à l'étranger peuvent perdre cette qualité de résident français et perdent également ce droit à bénéficier d'allocations familiales. 

Le Conseil constitutionnel devra se prononcer sur la question de savoir si cette mesure est conforme à la fois à l'article 6 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, et à l'article 34 de la Constitution. 

Tripalio ne manquera pas de suivre les réponses à ces deux QPC qui devraient être connues dans le courant du mois de juin 2018. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !