Tripalio

L'épargne salariale coûte désormais moins cher aux petites entreprises | Tripalio
jo : Avis d'extension d'un accord à la convention collective de la pharmacie d'officine       jo : Une nouvelle représentante CFE-CGC arrive à la CAMIEG       jo : Avis d'extension d'avenants dans la boulangerie-pâtisserie artisanales       jo : Avis d'extension d'un accord dans la branche de la restauration de collectivités       jo : Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale du sport       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les machines et matériels agricoles SDLM       jo : Avis d'extension d'un avenant dans le transport en navigation intérieure       jo : Avis d'extension d'un accord dans la convention collective de la plasturgie       jo : Avis d'extension d'un accord dans le secteur des industries et importation des bois       jo : Avis d'extension d'accords dans la CCN des organismes de tourisme social et familial       bocc : Les nouveaux salaires dans la branche de la distribution de papiers-cartons       bocc : Les géomètres et économistes de la construction révisent les salaires FIIAC       bocc : La branche des activités de déchets révise le transfert de contrats       bocc : Les nouveaux salaires dans les métiers de la transformation de grains       bocc : La branche des jardineries graineteries s'accorde sur le temps de travail       bocc : Un accord IPD (Drôme-Ardèche) dans les CCN des ouvriers du bâtiment       bocc : L'industrie et commerce de gros des viandes s'accorde sur la formation professionnelle       bocc : Revalorisation des salaires dans les industries et commerces de gros de viande       bocc : Révision de la prime de coupure et du congé spécial dans la restauration rapide       bocc : La branche de la restauration rapide met à jour les salaires      

L'épargne salariale coûte désormais moins cher aux petites entreprises

Info - Entreprises | Par GUITTET Léo | 08/02/2019 11:01

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Pour développer l'épargne salariale dans les petites entreprises, une nouvelle mesure vient d'entrer en vigueur. C'est la suppression du forfait social qui permet de faire des économies lors de la mise en place d'accords sur la participation et l'intéressement.

 

Le ministère du travail nous informe que le forfait social est supprimé depuis le 1er janvier 2019 pour les entreprises de moins de 250 salariés qui ont un système d'intéressement, et pour les entreprises de moins de 50 salariés qui ont un mécanisme de participation et d'abondement employeur. Rappelons que le forfait social est une contribution patronale de 20%, ce qui n'est pas rien. 

La fin du forfait social pour favoriser l'épargne salariale

L'objectif du gouvernement est clairement affiché. Le but de la suppression du forfait social pour les petites entreprises est d'augmenter le nombre de salariés qui bénéficient d'un dispositif d'épargne salariale. D'après les chiffres dévoilés par le ministère du travail, seulement 16% des salariés des entreprises de 50 salariés bénéficient d'un mécanisme d'épargne salariale. Dans les entreprises de 50 à 99 salariés, ils ne sont que 20%. Puis ils sont 35% dans les entreprises de plus de 100 salariés. 

La suppression du forfait social dans les entreprises de moins de 250 salariés est censée augmenter le nombre d'accords d'épargne salariale. Pour aider les entreprises sur ce terrain, deux modèles d'accords sont mis en ligne. L'un pour l'accord d'intéressement, l'autre pour l'accord de participation

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top