Tripalio

Les entreprises encore plus contrôlées sur l'égalité femmes-hommes | Tripalio
jo : Avis d'extension d'un accord à la convention collective de la pharmacie d'officine       jo : Une nouvelle représentante CFE-CGC arrive à la CAMIEG       jo : Avis d'extension d'avenants dans la boulangerie-pâtisserie artisanales       jo : Avis d'extension d'un accord dans la branche de la restauration de collectivités       jo : Avis relatif à l'extension d'un avenant à la convention collective nationale du sport       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les machines et matériels agricoles SDLM       jo : Avis d'extension d'un avenant dans le transport en navigation intérieure       jo : Avis d'extension d'un accord dans la convention collective de la plasturgie       jo : Avis d'extension d'un accord dans le secteur des industries et importation des bois       jo : Avis d'extension d'accords dans la CCN des organismes de tourisme social et familial       bocc : Les nouveaux salaires dans la branche de la distribution de papiers-cartons       bocc : Les géomètres et économistes de la construction révisent les salaires FIIAC       bocc : La branche des activités de déchets révise le transfert de contrats       bocc : Les nouveaux salaires dans les métiers de la transformation de grains       bocc : La branche des jardineries graineteries s'accorde sur le temps de travail       bocc : Un accord IPD (Drôme-Ardèche) dans les CCN des ouvriers du bâtiment       bocc : L'industrie et commerce de gros des viandes s'accorde sur la formation professionnelle       bocc : Revalorisation des salaires dans les industries et commerces de gros de viande       bocc : Révision de la prime de coupure et du congé spécial dans la restauration rapide       bocc : La branche de la restauration rapide met à jour les salaires      

Les entreprises encore plus contrôlées sur l'égalité femmes-hommes

Info - Entreprises | Par GUITTET Léo | 30/04/2019 11:31

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Le décret relatif à l'égalité femmes-hommes dans les entreprises vient de paraître officiellement et annonce de nouvelles contraintes pour les entreprises de 50 salariés et plus. Ce thème de négociation est obligatoire et les règles de contrôle et de sanction assorties viennent d'être modifiées.

Le texte paru au Journal officiel indique que l'agent de l'inspection du travail qui contrôle une entreprise et qui constate un manquement lié à l'égalité femmes-hommes fixe quasi-librement le délai d'exécution. La mise en demeure doit être d'une durée minimale d'un mois mais l'agent de l'inspection du travail n'a aucune obligation de proposer un délai supérieur même si la situation pourrait l'exiger. Ce n'est pas très rassurant pour les futures entreprises contrôlées dont le délai de mise en conformité avec la mise en demeure pourra être très court et différent selon les agents. 

Les entreprises peuvent aussi se voir infliger une pénalité dont le calcul est basé sur les revenus d'activité du mois entier qui suit le terme de la mise en demeure. Cette pénalité peut être multipliée par le nombre de mois qui s'écoulent entre la fin de la mise en demeure et la réception finale par l'inspection du travail des documents nécessaires. 

Retrouvez ci-dessous l'intégralité du décret : 

 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top