Tripalio

Cogérants des hypermarchés : comment est calculée la rémunération ? | Tripalio
jo : Allianz Vie est agréée pour une nouvelle activité d'assurance       jo : Avis d'extension d'un avenant dans la branche des salariés intérimaires       jo : Avis d'extension d'un accord (Ain) dans la branche des ouvriers du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'industrie des produits du sol       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans la fabrication de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un accord dans les foyers pour jeunes travailleurs       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les commerces et services de l'audiovisuel       bocc : Le financement de la formation professionnelle dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche des fleuristes met à jour son accord sur la classification des CQP       bocc : Mise en place du dispositif d'alternance Pro-A dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche de l'inspection d'assurance met à jour les salaires       bocc : Assurances : les nouveaux salaires des producteurs salariés de base       bocc : La branche des commerces de gros s'accorde sur le droit syndical       jo : La GFM est sur le point d'absorber une autre mutuelle       jo : MAIF s'apprête à absorber le portefeuille d'une de ses filiales       jo : MMA veut transférer des contrats IARD à une société d'assurance mutuelle       bocc : La cotisation au fonds collectif santé des intermittents augmente       bocc : La CCN Pact et Arim a son accord santé RAC0       jo : Avis d'extension d'avenants à un accord dans la CCN de l'esthétique-cosmétique       jo : Avis d'extension d'un accord dans les commerces de détail des fruits et légumes      

Cogérants des hypermarchés : comment est calculée la rémunération ?

Info - Entreprises | Par GUITTET Léo | 19/10/2018 10:46

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La Cour de cassation a rendu un arrêt intéressant relatif aux modalités de rémunération des cogérants mandataires non salariés d'un hypermarché. La décision rendue le 10 octobre 2018 précise notamment dans quelle mesure la rémunération de ces deux cogérants doit être calculée, en se reposant sur la convention collective des gérants non salariés des hypermarchés (IDCC 1314).

Dans le cas traité par le juge, deux gérants mandataires non salariés assurent la gérance normale d'un hypermarché tel que cela est prévu par l'article 4 de la convention collective des gérants non salariés des hypermarchés. Dans le même temps, l'article 5 de ladite CCN précise que pour ce type de gérance, la commission mensuelle minimum versée par la société est de 2 380€ par mois (au moment des faits). Cependant, les cogérants estiment que ce minimum de versement n'a pas été respecté : la Cour d'appel leur a donné raison en calculant les rappels de commissions sur le principe que chacun des cogérants doit recevoir au moins 2 380€ par mois. C'est ce postulat que doit vérifier la Cour de cassation. 

 

La rémunération des cogérants n'est pas doublée selon la Cour de cassation

La demande des cogérants a d'abord été admise par la cour d'appel qui a calculé, pour chaque cogérant, les sommes à percevoir à partir du montant minimum de 2 380€ par mois prévu par l'article 5 de la convention collective. Mais ce raisonnement est faux pour la Cour de cassation. 

En effet, en cas de cogérance, la convention collective indique à son article 7 que "le forfait de commission sera réparti entre les cogérants mandataires non salariés". En d'autres termes, ce n'est pas chaque cogérant qui doit percevoir un minimum de 2 380€ par mois mais bien les deux cogérants combinés. 

Si des rappels de commissions doivent être calculés, la Cour indique donc que "le montant de la rémunération garantie s’entend de la rémunération garantie non à chacun des cogérants mais à l’ensemble des cogérants", soit 2 380€ par mois. 

La décision de la Cour de cassation a plusieurs conséquences. D'abord, elle ne contredit pas le fait que des rappels de commissions sont dus. Ensuite, elle annule les montants des rappels de commissions calculés par la cour d'appel. Cette dernière va donc devoir recalculer les nouveaux montants que les cogérants pourront recevoir : il faut s'attendre à ce que ces montants soient bien inférieurs à ce qui était initialement prévu. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top