Tripalio

Santé au travail : le temps de trajet fait souffrir 7 salariés sur 10 | Tripalio
jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord à la CCN des entreprises de propreté       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises de la publicité et assimilées       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN métallurgie d'Indre-et-Loire       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN métallurgie du Loiret       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des industries et du commerce de la récupération       jo : Avis d'extension d'un accord dans les industries de la maroquinerie       bocc : Les IPD dans l'Isère chez les ouvriers du bâtiment de moins de 10 salariés       bocc : Les salaires dans les Hauts de France chez les ouvriers du bâtiment (+10 salariés)       bocc : Les IPD dans l'Isère chez les ouvriers du bâtiment (+10 salariés)       bocc : Les IPD dans les Hauts de France chez les ouvriers du bâtiment (+10 salariés)       bocc : Les salaires dans les Hauts de France chez les ouvriers du bâtiment (-10 salariés)       bocc : Un accord IPD Hauts de France chez les ouvriers du bâtiment (-10 salariés)       bocc : Les ouvriers du bâtiment s'accordent sur l'apprentissage (-10 salariés)       bocc : Un accord sur l'apprentissage chez les ouvriers du bâtiment (+10 salariés)       bocc : Le commerce de détail de l'horlogerie-bijouterie s'accorde sur le CDD       jo : Les 2 nouveaux membres de la commission de France compétences chargée de la certification professionnelle       jo : Les 6 nouvelles nomination au cabinet d'Olivier Véran, ministre de la santé       jo : Coronavirus : Didier Raoult réintègre la composition officielle du comité scientifique       jo : Coronavirus : les tests vont (enfin) pouvoir être étendus à plus de laboratoires       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN du personnel des cabinets d'avocats      

Santé au travail : le temps de trajet fait souffrir 7 salariés sur 10

Info - Entreprises | Par Adrien Pittore | 02/05/2019 11:08

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

72% des salariés français se sont déjà senti fatigués à cause du temps de trajet entre leur domicile et leur lieu de travail. Une situation qui augmente le stress et affecte la productivité.

 

L'Ifop et Securex publient le deuxième volet de leur étude sur les conditions de travail des salariés. Après avoir appris que près d'un salarié du privé sur quatre renonce à un arrêt de travail prescrit, l'étude montre que le temps de trajet influe de plus en plus sur la performance des salariés et qu'il doit faire l'objet d'une attention toute particulière. 

Le télétravail, une solution trop peu proposée

Menée sur un échantillon de 1001 personnes, l'étude montre que "72% des français ont déjà ressenti de la fatigue physique à cause de difficultés dans les transports". De même, plus de la moitié (56%) des répondant ont confié être prêt à remettre en cause leur emploi et "l'équilibre entre vie professionnelle/vie personnelle à la suite de difficulté dans leur trajet professionnel". 

Par ailleurs, l'étude met en avance le fait que "43% des salariés ont déjà été arrêté au moins un jour pour des raisons autres que congés ou RTT" et "16% ont déjà sollicité un arrêt maladie pour des raisons autres que spécifiquement la santé". Les principales raisons sur pour "convenance personnelle" comme la prise de rendez-vous personnelles ou encore un enfant malade ; mais aussi une situation professionnelle complexe allant de l'absence de motivation à des relations tendues dans l'entreprise. 

Plusieurs solutions sont prévues pour aménager le travail. Seulement, il semble qu'elles ne soient que très peu proposées. Moins d'un salarié sur deux s'est vu proposé une solution par son employeur (48%). Pire, le télétravail qui semble être la solution qui a actuellement le vent en poupe, n'est pas plébiscitée par les employeurs. 18% des employés ont déjà eu l'opportunité de faire du télétravail. 

Une enveloppe du gouvernement pour améliorer les temps de trajet

Pourtant, on apprend que 55% des salariés ont une bonne image du télétravail et que la pratique contribuerait à réduire voire supprimer le temps de trajet professionnel, avec les désagréments qui y sont liés. Pour autant, seulement 31% estiment que leur stress serait réduit avec le télétravail et 44% le considère comme "une occasion de mieux équilibrer leur vie professionnelle et leur vie personnelle". 

Pour de meilleures conditions de travail, les entreprises ont donc tout intérêt à prendre le temps de trajet de leurs salariés. Une information que semble avoir comprise le gouvernement puisque l'Etat s'est engagé à donner une enveloppe de 1 000€ aux salariés les plus modestes afin de les aider à déménager et se rapprocher de leur lieu de travail. 

Pour bénéficier de cette prime, le temps de trajet devra être réduit à moins de 30 minutes lorsque le salarié se déplace en véhicule individuel. Une contrainte qui disparait si le salarié use des transports en commun. La prime est réservée aux seuls salariés dont le revenu net fiscal mensuel n'excède pas 1,5 Smic pour une personne seule (maximum 2 Smic pour un couple). 

Cette aide sera disponible dès juillet 2019 et devrait concerner près de 100 000 salariés. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top