Tripalio

Les opticiens de France attaquent Carte Blanche en justice | Tripalio
jo : Allianz Vie veut transférer une partie de ses contrats à l'une de ses filiales       jo : Coronavirus : les préfets peuvent désormais réquisitionner les établissements de soins et le personnel de santé       jo : Travailleurs handicapés : 4 accords de branche sont agréés       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord dans le secteur des industries du bois       jo : Avis d'extension d'accords régionaux (Provence-Alpes-Côte d'Azur) chez les OETAM du bâtiment       jo : Avis d'extension d'accords territoriaux (Lorraine) des OETAM des travaux publics       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la fabrication pharmaceutique       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de l'industrie du bois de pin maritime en forêt de Gascogne       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie de la Sarthe       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de la métallurgie de l'Aisne       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord dans le secteur des industries du bois       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des mannequins       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN de la création et de l'événement       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de l'exploitation cinématographique       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la charcuterie de détail       jo : L'ordonnance "coronavirus" du ministère de l'intérieur       jo : L'ordonnance "coronavirus" relevant du ministère des affaires étrangères       jo : L'ordonnance "coronavirus" du ministère de l'agriculture       jo : Les 2 ordonnances "coronavirus" relevant du ministère de la cohésion des territoires       jo : Les 7 ordonnances "coronavirus" du ministère de l'économie et des finances      

Les opticiens de France attaquent Carte Blanche en justice

Info - Entreprises | Par GUITTET Léo | 10/04/2019 10:41

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Le Rassemblement des opticiens de France (ROF) vient de décider d'assigner Carte Blanche Partenaires en justice pour dénigrement de la profession. La cause ? Une infographie publiée par Carte Blanche expliquant comment son réseau de soins gère les fraudes. Les professionnels concernés n'ont pas apprécié la méthode.

 

Dans le contexte actuel de mise en place du reste à charge zéro (RAC0) qui devrait justement amener une révision des conventionnements des opticiens, la méthode choisie par Carte Blanche étonne. L'infographie diffusée en décembre s'appuie sur une information de l'UFC-Que choisir selon laquelle 1 opticien sur 5 proposait une fraude à la complémentaire santé en 2014, ce que ne conteste par le ROF. Cependant, c'est tout le raisonnement qui s'ensuit que les professionnels de l'optique-lunetterie attaquent. 

 

Les opticiens de France dénoncent les amalgames diffusés par Carte Blanche

Ce qui gène surtout le ROF dans la publication dénoncée, ce sont les raccourcis et amalgames qui sont proposés dans l'infographie. Effectivement, le document ne fait pas de différence entre, d'un côté, les refus de prise en charge qui sont dus au fonctionnement de Carte Blanche, et de l'autre les véritables cas de fraude. 

Le ROF insiste aussi sur le fait que seulement 4000 prises en charge sur 2,5 millions en 2018 ont été suspectées de fraude par Carte Blanche : soit seulement 0,16% des actes effectués par les opticiens. Comme le souligne l'organisation qui défend les opticiens, on est bien loin du cas d'une fraude sur cinq que signalait l'UFC-Que choisir en 2014. 

C'est donc la tournure de l'infographie, de nature à tromper les lecteurs sur la probité des opticiens, qui est avant tout attaquée par le ROF. L'assignation en justice n'est pas une surprise pour Carte Blanche qui a déjà reçu une mise en demeure de retirer l'infographie par courrier du 31 janvier 2019 et de justifier ses accusations de fraude par la publication de justificatifs. Etant donné le refus de Carte Blanche, le ROF va au bout de sa démarche en déposant un recours devant les tribunaux. Les suites données à cette affaire dans les prochains mois seront donc intéressantes à connaître. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top