Tripalio

Rembourser les médecines naturelles : pourquoi est-ce si compliqué ? | Tripalio
jo : Avis d'extension d'un avenant et d'un accord chez les prestataires de services       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la convention collective de la mutualité       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie de la Mayenne       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie du Jura       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN du commerce à prédominance alimentaire       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des bureaux d'études techniques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des organismes de formation       jo : Avis d'extension d'avenants à la convention collective nationale des avocats salariés       jo : Avis d'extension d'avenants à la CCN des entreprises d'expertises en automobile       jo : Avis d'extension d'accords à la CCN de l'industrie pharmaceutique       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des laboratoires de biologie médicale       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des entreprises d'architecture       jo : Avis d'extension d'avenants dans la CCN du négoce de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'optique lunetterie de détail       jo : Avis d'extension d'un accord de méthode à la CCN de l'industrie des tuiles et briques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des commerces de détail non alimentaires       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des commerces et services de l'audiovisuel       jo : Avis d'extension d'un accord dans la convention collective nationale de la librairie       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des exploitants d'hélicoptères       jo : Avis d'extension d'un avenant à la convention collective des activités du déchet      

Rembourser les médecines naturelles : pourquoi est-ce si compliqué ?

Complémentaire Santé | Par GUITTET Léo | 13/02/2020 10:36

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Pour toutes les personnes qui vont voir les professionnels exerçant des médecines naturelles, la question du remboursement est cruciale. L’assurance maladie ne rembourse pas (ou presque pas) ces pratiques et les complémentaires santé restent frileuses, pour le moment.

 

En France, les médecines naturelles sont perçues comme des pratiques dont l’efficacité « n’est pas suffisamment démontrée scientifiquement » (dixit le ministère de la santé). Hormis quelques rares exceptions amenées à disparaitre (l’homéopathie est en première ligne, l’acupuncture suivra probablement dans les prochaines années), aucune médecine naturelle n’est remboursée par l’assurance maladie. 

C’est donc sur les épaules des complémentaires santé que repose la lourde tâche de rembourser les médecines naturelles. Rares sont celles qui le font vraiment. Plusieurs raisons expliquent cette situation. 

 

La médecine naturelle coûte cher à rembourser

Le principe d’une complémentaire santé (qu'elle soit individuelle ou collective) est la mutualisation du risque grâce à un contrat commun à plusieurs personnes. Chaque assuré va cotiser pour lui permettre d’être remboursé si jamais le risque de tomber malade survient. Pour qu’un contrat de complémentaire santé soit équilibré, il faut donc que les personnes qui ont besoin d’être remboursées soient aussi peu nombreuses que possible. 

Or, les personnes qui utilisent les médecines naturelles savent qu’elles utiliseront au moins une partie, si ce n’est la totalité, des forfaits qui leurs sont alloués. Par exemple, un assuré qui a le droit à 4 séances de 40 € par an sait qu’elle fera en sorte d’utiliser ce forfait en allant voir les professionnels de médecine naturelle remboursés par son contrat. 

Dans ce cadre, il faudra nécessairement que l'organisme de complémentaire santé augmente la cotisation du contrat pour pouvoir financer tous ces remboursements. C’est en partie pour cette raison, que les professionnels du secteur connaissent bien, que la plupart des contrats de complémentaire santé qui remboursent correctement la médecine naturelle sont plus chers que les autres types d'offres. 

 

La sélection des médecines naturelles à rembourser est difficile

La grande difficulté pour les organismes de complémentaire santé est de savoir quelles professions de médecine naturelle ils peuvent rembourser. En effet, ce sont des professions dites « non réglementées ». Il n’existe pas de diplôme officiellement reconnu par l’Etat pour la grande majorité des pratiques (à quelques exceptions près comme l'ostéopathe, l'acupuncteur). 

Les contrats proposent donc systématiquement une liste limitée de pratiques parmi lesquelles on trouve le plus souvent l’ostéopathie et l’acupuncture. Il n’existe pas encore de contrat qui rembourse l’ensemble des innombrables médecines naturelles identifiées. Et pour cause, certaines d'entre-elles sont encore peu connues, d'autres sont extrêmement difficiles à cerner et à évaluer. Mais au-delà des pratiques à rembourser, vient aussi la question des professionnels qui peuvent l’être au sein de ces pratiques. 

Les professionnels de l'assurance santé ont du mal à trouver les critères qui permettent de confirmer qu’un professionnel n’est pas un charlatan et peut donc voir ses séances remboursées. Les critères qui sont souvent utilisés sont très restrictifs : l’inscription au répertoire ADELI (qui ne concerne qu’une poignée de professions), l’exercice dans un établissement inscrit au répertoire FINESS (peu de professionnels de médecine naturelle exercent dans ce type d’établissement). Des critères parfois plus larges sont (rarement) utilisés comme l'adhésion à une organisation représentative de la profession en question. 

C’est aussi pour cela que l’association Galieno propose de redonner confiance aux mutuelles en référençant les professionnels de médecine naturelle, à commencer par les naturopathes. Le référencement se fait simplement à partir de critères définis par un comité scientifique, basés sur la qualité de la formation initiale du professionnel. 

 

Quelles mutuelles remboursent vraiment les médecines naturelles ?

Malgré ces obstacles au remboursement des médecines naturelles, plusieurs mutuelles proposent des offres renforcées sur ce point. Ces offres varient aussi bien dans leur contenu que dans leurs prix. Certaines mutuelles se sont spécialisées dans ce type de couverture, comme la mutuelle Cosmico. D’autres complètent leurs offres déjà existantes avec des remboursements de médecine naturelle plus généreux que la moyenne sur les niveaux supérieurs au niveau de base. 

Le remboursement de la médecine naturelle basculera probablement dans le vert lorsque ces prestations seront perçues comme un élément de prévention plutôt que comme une énième consommation de soins. Il s'agit d'un investissement préventif qui pourrait s'avérer bénéfique à l'avenir. Mais avec l'application du RAC0 et l'arrivée imminente de la résiliation facilitée, les complémentaires santé ont encore d'autres chats à fouetter. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top