Tripalio

La réponse cinglante de la Mutualité française à l'UFC-Que choisir | Tripalio
jo : Retraites : les dernières nomination au cabinet de Laurent Pietraszewski       jo : Une nouvelle cheffe de cabinet auprès d'Olivier Véran       jo : Mesure de la représentativité syndicale en TPE : les modalités d'inscription sont publiées       bocc : L'accord santé RAC0 des établissements médico-sociaux paraît officiellement       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à un accord dans les entreprises de services à la personne       bocc : La branche des marchés financiers s'accorde sur de nouveaux salaires       bocc : Un accord sur les salaires en Picardie chez les ETAM des travaux publics       bocc : Revalorisation des salaires dans la branche des vétérinaires praticiens salariés       bocc : Les cabinets et cliniques vétérinaires révisent leurs salaires       bocc : Les nouveaux salaires (Picardie) dans la branche des ouvriers des travaux publics       bocc : Les IPD applicables en Picardie chez les ouvriers des travaux publics       bocc : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des entreprises de la publicité et assimilées       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des agences générales d'assurances       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN de la manutention ferroviaire       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises de prévention et de sécurité       jo : Modification d'un arrêté d'extension d'accords dans le négoce de l'ameublement       bocc : Les nouveaux salaires en Bretagne chez les ouvriers du bâtiment       bocc : Une hausse des salaires pour les cadres de la presse régionale       bocc : Révision des salaires chez les journalistes de la presse régionale       bocc : Les salaires en hausse pour les employés de la presse hebdomadaire régionale      

La réponse cinglante de la Mutualité française à l'UFC-Que choisir

Complémentaire Santé | Par GUITTET Léo | 13/02/2020 11:02

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La dernière étude de l'UFC-Que choisir sur les complémentaires santé est loin de plaire aux premiers intéressés. La Mutualité française a immédiatement réagi en rejetant purement et simplement les résultats en raison de la méthodologie utilisée.

 

Ce que conteste la Mutualité française, par la voix de Thierry Beaudet, son président, c'est la représentativité des résultats. En effet, comme nous l'indiquions hier dans notre critique objective de l'étude, l'association n'a obtenu que 498 contrats différents. Face aux plus de 40 millions de contrats portés par les organismes de complémentaire santé, il est difficile de croire à la représentativité de l'étude. La Mutualité conteste la technique de l'appel à témoignage utilisé par l'UFC-Que choisir qui "ne peut pas être considéré[e] comme une méthode sérieuse et représentative". L'organisation représentant les mutuelles préfère se rattacher aux études de la Drees, dont le panorama sort en général en avril (voir ici le panorama 2019). 

La Mutualité française n'est pas seule à critiquer la méthode employée par l'association. Le CTIP s'est fendu d'une série de tweets expliquant pourquoi les données de l'étude sont fausses : 

 

D'autres acteurs, tels que Malakoff Médéric Humanis, ont directement répondu en publiant leurs propres chiffres évaluant la hausse moyenne des cotisations. 

 

D'après les données recueillies par la Mutualité française à partir de 13 millions de personnes, la hausse tarifaire moyenne en 2020 serait de 2,4%. Difficile de rapporter ce chiffre à l'étude de l'UFC-Que choisir qui parle, elle, d'une hausse médiane de 5%. 

Le communiqué de la Mutualité française s'attache également à contrer l'argument selon lequel la concurrence induite par la résiliation facilitée entrainera une baisse des cotisations. Selon M. Beaudet, cette réforme ne fera qu'augmenter les coûts d'acquisition des complémentaires santé et cassera les mécanismes de solidarité. Il ne faut donc pas s'attendre à une baisse des prix. En revanche, la concurrence accrue qui arrivera avec la résiliation facilitée entrainera probablement une concentration plus importante des acteurs de la complémentaire santé. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top