Tripalio

Coronavirus : les malades sans mutuelle d'Alsace-Moselle peuvent dire merci au régime local | Tripalio
jo : Allianz Vie est agréée pour une nouvelle activité d'assurance       jo : Avis d'extension d'un avenant dans la branche des salariés intérimaires       jo : Avis d'extension d'un accord (Ain) dans la branche des ouvriers du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'industrie des produits du sol       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans la fabrication de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un accord dans les foyers pour jeunes travailleurs       jo : Avis d'extension d'un avenant dans les commerces et services de l'audiovisuel       bocc : Le financement de la formation professionnelle dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche des fleuristes met à jour son accord sur la classification des CQP       bocc : Mise en place du dispositif d'alternance Pro-A dans la CCN des fleuristes       bocc : La branche de l'inspection d'assurance met à jour les salaires       bocc : Assurances : les nouveaux salaires des producteurs salariés de base       bocc : La branche des commerces de gros s'accorde sur le droit syndical       jo : La GFM est sur le point d'absorber une autre mutuelle       jo : MAIF s'apprête à absorber le portefeuille d'une de ses filiales       jo : MMA veut transférer des contrats IARD à une société d'assurance mutuelle       bocc : La cotisation au fonds collectif santé des intermittents augmente       bocc : La CCN Pact et Arim a son accord santé RAC0       jo : Avis d'extension d'avenants à un accord dans la CCN de l'esthétique-cosmétique       jo : Avis d'extension d'un accord dans les commerces de détail des fruits et légumes      

Coronavirus : les malades sans mutuelle d'Alsace-Moselle peuvent dire merci au régime local

Complémentaire Santé | Par GUITTET Léo | 09/07/2020 10:59

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Les malades du coronavirus qui ont dû passer de longs séjours à l'hôpital doivent maintenant régler la facture. Dans ce contexte, un certain nombre de cas de malades sans complémentaire santé se fait jour. Ce sont alors les assurés relevant du régime local d'Alsace-Moselle qui sont les mieux lotis.

 

En effet, le régime local rembourse nécessairement 100% de la BRSS sur les soins d'hospitalisation, les frais de séjour et les frais de transport. Mais en plus de cela, le forfait journalier hospitalier de 20 € est, lui aussi, pris en charge, tout comme le forfait "actes lourds" de 24 €. Avec le nombre de patients qui se retrouvent face à des factures envoyées par l'hôpital qui les a accueillis (plus de 2 000 € ici), la question centrale de la complémentaire santé entre donc en jeu. Tous les assurés qui ne relèvent pas du régime local prennent soudain conscience de l'intérêt d'avoir une couverture santé qui rembourse ces dépenses. Mais cette prise de conscience vient trop tard et les factures doivent être réglées... en principe. 

Pourtant, il est admis que le nombre de personnes sans couverture est d'environ 5% de la totalité des assurés. Le risque que ces frais d'hospitalisation liés au coronavirus ne soient pas tous réglés existe bel et bien (ainsi l'AP-HP accusait un impayé lié au reste à charge des patients de 68 M€ en 2018), ce qui ferait peser un surcoût supplémentaire sur les hôpitaux qui évoluent déjà dans un contexte économique difficile. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top