Tripalio

Prélèvement à la source : les agents du fisc entrent en grève | Tripalio

bocc : La branche des "Ports et Manutention" met en place sa CPPNI       bocc : La métallurgie du Loir-et-Cher met à jour les salaires       bocc : La branche de la maroquinerie désigne son opérateur de compétences OPCO       bocc : Une nouvelle mise à jour de la CCN des mannequins en agence       bocc : La CCN des mannequins en agence est mise à jour       jo : Extension de la CMU-c aux bénéficiaires de l'ACS : les textes officiels paraissent       bocc : Un accord salarial dans l'assainissement et la maintenance industrielle       bocc : Quels sont les salaires dans la CCN de l'expertise automobile ?       bocc : La branche de l'expertise automobile corrige la classification des emplois       bocc : Les nouveaux salaires dans la CCN de la métallurgie de la Drôme-Ardèche       jo : Arrêté d'extension d'un accord dans le secteur du transport ferroviaire       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des fleuristes       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans le négoce des matériaux de construction       jo : Avis d'extension d'un accord et d'un avenant à un accord à la CCN des services de santé au travail       jo : Avis d'extension d'accords à la CCN de la pharmacie d'officine       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises de services à la personne       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises d'installation sans fabrication       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la promotion immobilière       jo : Avis d'extension d'avenants territoriaux (Auvergne) aux CCN chez les ouvriers ETAM du bâtiment       jo : Avis d'extension d'un accord de constitution de l'OPCO ATLAS dans diverses branches      

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Voir plus.

×

Le site Tripalio évolue ! En savoir plus...

×

La bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données ? Cette bêta est gratuite. Pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Prélèvement à la source : les agents du fisc entrent en grève

Actu | Par Adrien Pittore | 28/01/2019 10:31

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

"Une petite surcharge de travail". C'est en ces mots que Gérald Darmanin, l'actuel ministre de l'Action et des Comptes Publics, évoquait les conséquences de l'arrivé du prélèvement à la source pour les fonctionnaires de l'Etat. Afin de prendre de court ces derniers, le gouvernement avait, avant même d'entendre une quelconque revendication sociale, décidé de l'attribution d'une prime exceptionnelle de 200€ à 40 000 agents de la Direction Générale des Finances Publiques.

 

Seulement, les trois premiers syndicats de la branche, Solidaires, CGT et FO, ont entamé un mouvement de grève afin que tous les agents du secteur touchent cette prime et non pas qu'elle ne concerne que 40 000 personnes. Dans un communiqué commun, les syndicats expliquent que leurs revendications ne sont pas prises en compte. "Depuis trop longtemps" les agents de la DGFiP "subissent les conséquences désastreuses des choix des gouvernements successifs en termes de réduction de la dépense publique" explique le document consulté par l'AFP. 

En grève jusqu'au 15 février

Un préavis de grève du 28 janvier au 15 février avait été déposé par les trois organisations salariales. Une décision motivée par les "25 000 suppressions d'emplois en dix ans" et "l'accélération des réformes et restructurations en tous genres." La généralisation de la prime à tous les agents n'est pas la seule revendication. Les syndicats demandent aussi la "revalorisation immédiate des régimes indemnitaires de 200€ bruts par mois" ainsi que "l'augmentation de la valeur du point d'indice" et "l'arrêt des suppressions d'emplois." 

La prime de 200€ ne devait toucher que les personnels formés aux révolutions apportées par le prélèvement à la source. En ne touchant que 40 000€, elle couterait néanmoins près de 8 millions d'euros à l'Etat. Les syndicats exigent que cette prime soit accordée aux 103 000 agents soit un coût près de deux fois et demi supérieur. 

Début janvier, Gérald Darmanin souhaitait "récompenser le mérite et les gens qui travaillent beaucoup". Le ministre souhaitait aussi saluer "les syndicats qui ont respecté le service public: il n'y a pas eu de grève (pour le passage au prélèvement à la source) et je les en remercie." Plusieurs types d'actions seront menées. Mais dès ce lundi, ce sont les centres d'appels qui devraient être les premiers à entrer en grève. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !