Tripalio

Handicap : l'allocation adulte revalorisée de 40€ | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

×

L'outil d'aide à la souscription est disponible. Accédez-y ici !

×

Eric Verhaeghe enclenche sa succession opérationnelle à la tête de Tripalio. En savoir plus...

×

La phase bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Handicap : l'allocation adulte revalorisée de 40€

Actu | Par Adrien Pittore | 07/05/2019 17:21

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Avec Reuters - L’allocation adulte handicapé augmentera de 40 euros le 1er novembre, déclare la secrétaire d’Etat aux personnes handicapées dans un entretien publié mardi par Le Parisien.

 

Après son augmentation en novembre de 50 euros par mois, l’allocation adulte handicapé (AAH) va à nouveau être revalorisée de 40 euros au 1er novembre 2019”, dit Sophie Cluzel. “Ce gain de 90 euros mensuel en deux ans est une avancée énorme pour près de 1,1 million de personnes.” 

Cette augmentation, votée dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, était prévue depuis l’automne dernier. Le montant maximal de l’allocation est fixé pour l’heure à 860 euros. 

La secrétaire d’Etat promet en outre que, dans le cadre de la discussion sur la simplification des minima sociaux et leur fusion en un revenu universel d’activité, promis pour 2020, toutes les règles encadrant cette allocation, notamment celles conditionnant l’aide aux revenus du conjoint, seront étudiées. 

Dans un communiqué en forme de bilan des deux ans de la présidence d’Emmanuel Macron, l’Association nationale pour l’intégration des personnes handicapées moteurs (Anpihm) a déploré lundi que cette allocation reste en dessous du seuil de pauvreté (60% du revenu médian, 1.026 euros). 

L’association se prononce notamment pour “un revenu de remplacement égal au SMIC sans prise en compte des ressources du conjoint”. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !