Tripalio

Deux plateformes de tiers payant mises en demeure par un syndicat d'opticiens | Tripalio
jo : Avis d'extension d'un avenant et d'un accord chez les prestataires de services       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la convention collective de la mutualité       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie de la Mayenne       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la métallurgie du Jura       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN du commerce à prédominance alimentaire       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des bureaux d'études techniques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des organismes de formation       jo : Avis d'extension d'avenants à la convention collective nationale des avocats salariés       jo : Avis d'extension d'avenants à la CCN des entreprises d'expertises en automobile       jo : Avis d'extension d'accords à la CCN de l'industrie pharmaceutique       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des laboratoires de biologie médicale       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des entreprises d'architecture       jo : Avis d'extension d'avenants dans la CCN du négoce de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'optique lunetterie de détail       jo : Avis d'extension d'un accord de méthode à la CCN de l'industrie des tuiles et briques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des commerces de détail non alimentaires       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des commerces et services de l'audiovisuel       jo : Avis d'extension d'un accord dans la convention collective nationale de la librairie       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des exploitants d'hélicoptères       jo : Avis d'extension d'un avenant à la convention collective des activités du déchet      

Deux plateformes de tiers payant mises en demeure par un syndicat d'opticiens

Assurance | Par GUITTET Léo | 12/02/2020 11:34

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Le Rassemblement des opticiens de france (ROF) vient d'annoncer la mise en demeure de deux plateformes de tiers payant. Ce sont les plateformes Viamedis et Almerys qui sont accusées de violer le droit économique et le droit de la protection des données personnelles.

 

Le ROF, représentatif à plus de 83% dans la branche de l'optique-lunetterie de détail (IDCC 1431), exige des deux organismes qu'ils clarifient leur position avant le 15 février. Que reproche exactement le syndicat aux plateformes de tiers payant ? S'agissant de Viamedis, elle conditionne la prise en charge tiers payant à la transmission de données couvertes par le secret professionnelles (il s'agit de la correction visuelle figurant sur la prescription médicale). Le ROF estime que la plateforme veut, par ce biais, contrôler la politique tarifaire de l'opticien. 

Du côté d'Almerys, la plateforme exige que l'opticien lui transmette le devis signé par l'assuré et la prescription médicale. Sans cet envoi, la prise en charge tiers payant n'est pas possible. Or, le ROF souligne qu'une telle obligation n'est, à aucun moment, prévue systématiquement par la convention de délégation. 

La mise en demeure de ces deux plateformes de tiers payant fait écho aux inquiétudes exprimées par le ROF à la fin 2019 concernant les réseaux de soins. Nous ne manquerons pas de suivre les réponses des deux plateformes. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top