Tripalio

Malakoff Humanis condamné pour discrimination syndicale et sexiste | Tripalio
jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations viticoles de la Champagne délimitée       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN polyculture CUMA de la Sarthe       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations agricoles des Pyrénées-Atlantiques       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations agricoles du département des Landes       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN exploitations agricoles de la Gironde       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN polyculture ETAR CUMA de la Corrèze       jo : Extension d'un avenant à un accord à la CCN polyculture de Charente-Maritime       jo : Arrêté d'extension d'un avenant dans les exploitations forestières de Midi-Pyrénées       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN agricole de Champagne-Ardenne       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans l'importation exportation       jo : Avis d'extension d'accords nationaux dans les carrières matériaux et chaux       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des commerces de gros de viandes       jo : Avis d'extension d'un avenant à un accord dans l'optique lunetterie de détail       jo : Avis d'extension d'un accord conclu dans le secteur du travail temporaire       jo : Avis d'extension de la CCN des métiers du commerce de détail alimentaire spécialisé       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN des avocats salariés       jo : Avis d'extension d 'un avenant dans le commerce de détail de fruits et légumes       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN du personnel des cabinets d'avocats       bocc : Les ETAM des travaux publics révisent les salaires dans la Bourgogne       bocc : Les nouveaux salaires des ouvriers des travaux publics de Midi-Pyrénées      

Malakoff Humanis condamné pour discrimination syndicale et sexiste

Assurance | Par Mickaël Ciccotelli | 19/02/2021 09:56

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

D'après l'AFP, Malakoff Humanis a récemment été condamné par la Cour d'Appel de Paris dans le cadre d'une affaire de discrimination syndicale et sexiste à l'encontre d'une représentante du personnel.

La dépêche de l'AFP précise les éléments principaux de l'affaire en question. Embauchée en 1982, la plaignante détient un mandat syndical depuis 1989. Or, sur l'ensemble de sa carrière, elle n'a connu une très faible évolution depuis son entrée dans le groupe. En 2008, refusant un changement de site, elle s'est trouvée "sans aucune mission". De fait, son salaire a peu progressé. En 2019, elle bénéficiait d'un salaire mensuel moyen hors ancienneté de 2 068 euros, alors que le salaire moyen des femmes était de 2 384 euros de 2 418 euros pour les hommes. "Des collègues ayant 15 ans d'ancienneté de moins que moi sont désormais mieux rémunérées" déplore la plaignante, qui estime avoir été victime à la fois d'une discrimination syndicale et d'une discrimination sexiste. 

En 2018, une première décision prud'homale lui donne partiellement raison mais écarte le motif de la discrimination. La représentante du personnel interjette alors appel appel de la décision pour ce motif. La Cour d'Appel a finalement donné raison à la plaignante, condamnant l'assureur paritaire à 36 000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice économique subi, mais également à 10 000 euros en réparation du préjudice moral.  

Dans l'attente de plus amples informations sur cette affaire, notamment concernant ses attendus syndicaux, on relèvera toutefois que les chiffres évoqués concernant les salaires moyens des femmes et des hommes au sein de l'institution sont relativement proches. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top