Tripalio

Malakoff Médéric et Humanis préparent leur rapprochement pour le 1er janvier 2019 | Tripalio
jo : Avis d'extension d'un accord (Loire) dans les CCN des ouvriers du bâtiment       jo : Avis d'extension d'avenants nationaux dans le bâtiment et travaux publics       jo : Avis d'extension d'avenants à la CCN du négoce de l'ameublement       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de l'enseignement privé indépendant       jo : Avis d'extension d'un protocole d'accord à la CCN des prothésistes dentaires       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la pharmacie d'officine       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la répartition pharmaceutique       jo : Avis d'extension, d'un accord à la CCN des bureaux d'études techniques       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la boucherie charcuterie       jo : Avis d'extension d'un accord à la CCN des industries chimiques et connexes       bocc : Révision des horaires individualisés pour les praticiens conseils de la Sécu       bocc : Les praticiens conseils de la sécurité sociale s'entendent sur le droit syndical       bocc : Le droit d'expression révisé chez les praticiens conseils de la sécurité sociale       bocc : Sécurité sociale : un accord sur les conditions de travail des praticiens conseils       jo : Cotisations sociales : un modèle de protocole transactionnel de recouvrement est publié       jo : 3 nouveaux conseillers rejoignent Olivier Véran       bocc : La nouvelle grille RAC0 de l'accord santé des fleuristes       bocc : Les garanties RAC0 de la CCN de la radiodiffusion sont publiées       bocc : Covid-19 : l'accord prévoyance de la fabrication de l'ameublement paraît officiellement       bocc : La validation des accords révisée chez les praticiens conseils de la sécurité sociale      

Malakoff Médéric et Humanis préparent leur rapprochement pour le 1er janvier 2019

Acteurs | Par Mickaël Ciccotelli | 14/06/2018 10:54

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Sans que ceci ne constitue une grande surprise, les conseils d'administration de Malakoff Médéric et d'Humanis qui se sont tenus hier ont validé le principe du rapprochement des deux groupes au 1er janvier 2019 - voir communiqué de presse. Au-delà des démonstrations d'usage de satisfaction et d'enthousiasme qui accompagnent cette annonce - démonstrations d'autant plus nécessaires que le rapprochement résulte d'évènements pas tout à fait heureux pour l'un des deux rapprochés - on relèvera que les deux institutions s'orientent vers une coopération très étroite. 

Un rapprochement rapproché

Au niveau le plus général, le communiqué de presse fait état d'un objectif précis pour les responsables des deux institutions : "constituer un acteur majeur de la protection sociale pour la gestion de la retraite complémentaire et l’assurance de personnes (santé, prévoyance, épargne)". Le but final serait donc clairement d'unifier, au sens fort du terme, les deux groupes. Comme il est d'ailleurs précisé par la suite, ce nouvel "acteur" sera organisé par "une nouvelle association sommitale" et s'accompagnera de la création "structure de groupe prudentiel pour l’assurance de personnes (SGAM solvabilité 2)" et de la "mise en commun des moyens" - cette dernière impliquant une "convergence sociale et opérationnelle". 

Tout ceci doit prendre effet très rapidement : au 1er janvier 2019.  

"Un groupe financièrement très solide"

La future structure unifiée qui naîtrait du rapprochement est qualifiée de "financièrement très solide". Le communiqué de presse rappelle en effet que, "sur la base des agrégats de fin 2017", les "fonds propres combinés" atteindront "6,9 Mds d’euros" et la "une solvabilité combinée", "plus de 200%". Là encore, ces chiffres combinés, s'ils donnent, certes, bel et bien le sentiment d'un futur ensemble bien assis, invitent surtout à concevoir un groupe fortement intégré. 

Quid de la règle des 30 % ?

A la lecture de ce communiqué de presse, il est évidemment tentant de se demander si Malakoff Médéric et Humanis ne vont pas purement et simplement fusionner entre eux. Ceci poserait alors la question du devenir de la règle actuellement en vigueur dans la protection sociale paritaire des 30 % maximum de collecte des cotisations retraite total pour un GPS.  

 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top