Tripalio

Age de la retraite : pour Roux de Bézieux (Medef), Delevoye est un menteur (par omission) | Tripalio
bocc : Un accord sur le paritarisme dans la convention collective de la plasturgie       bocc : La branche de la plasturgie s'accorde sur l'indemnité de licenciement       bocc : L'avenant indemnité de licenciement de la plasturgie a été dénoncé       jo : Avis d'extension d'un avenant à la CCN de la conchyliculture       jo : Groupama s'apprête à reprendre plusieurs contrats d'assurance       jo : La Mutuelle Familiale va récupérer un portefeuille de contrats       jo : L'ACPR retire son agrément à une mutuelle       jo : Jean-Luc IZARD devient directeur adjoint du cabinet d'Agnès Buzyn       bocc : La branche de l'imprimerie de labeur désigne l'OPCO entreprises de proximité       bocc : La CCN de l'industrie pharmaceutique a été mise à jour       bocc : L'industrie pharmaceutique s'accorde sur les contrats de chantier/opération       bocc : Les salaires (Midi-Pyrénées) dans les industries de carrières et matériaux       bocc : Les salaires (Languedoc-Roussillon) dans les industries de carrière et matériaux       bocc : Les entreprises de publicité font le point sur la formation professionnelle       bocc : La branche de la radiodiffusion corrige son accord salarial       bocc : Révision des salaires dans la CCN des espaces de loisirs       bocc : Les nouveaux salaires des artistes interprètes de télévision       bocc : Un accord salarial dans la CCN de la métallurgie de la loire et d'Yssingeaux       bocc : Le commerce de détail de fruits et légumes révise la formation professionnelle       bocc : Revalorisation des salaires dans l'exportation de fruits et légumes      

Age de la retraite : pour Roux de Bézieux (Medef), Delevoye est un menteur (par omission)

Acteurs | Par Mickaël Ciccotelli | 11/04/2019 09:02

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

L'enjeu de l'âge de départ à la retraite qui sera mis en oeuvre dans le futur régime unifié de retraites a de nouveau fait parler de lui hier.

 

Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, a réaffirmé que, d'après lui, il n'était plus possible de maintenir à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite. Surtout, il a estimé qu'en prétendant le contraire, Jean-Paul Delevoye était "en train de mentir par omission". 

"Retarder l'âge légal de la retraite"

De passage hier sur CNews, Geoffroy Roux de Bézieux a une nouvelle fois affirmé que, de son point de vue, il fallait profiter de la réforme des retraites pour "retarder l'âge légal de la retraite" - aujourd'hui fixé à 62 ans. "Les Français savent que le choix est simple : soit on baisse les pensions, soit on bouge l'âge légal" a-t-il précisé. 

Afin de démontrer la justesse de son propos, le patron du Medef a cité le cas de Jean-Pierre Elkabbach, qui l'interviewait. Il a en effet estimé que M. Elkababbach, âgé de plus de quatre-vingts ans - tout le monde se souvient qu'il ferraillait déjà contre Georges Marchais - était un "exemple vivant" du fait qu'il est possible de travailler plus longtemps. Les ouvriers de l'industrie et du bâtiment apprécieront sans doute le parallèle - eux qui ont statistiquement peu de chances d'atteindre l'âge de 81 ans... 

Le mensonge de Jean-Paul Delevoye

Au contraire du bon exemple incarné par Jean-Pierre Elkabbach, Jean-Paul Delevoye a été pointé du doigt par M. Roux de Bézieux comme un personnage à l'attitude plus discutable. "Dire aux Français qu'on peut continuer avec un âge légal à 62 ans, c'est aller contre le simple bon sens de la démographie" a-t-il d'abord considéré. Puis il s'est fait plus critique à l'égard de M. Delevoye, en assurant qu'il était "en train de mentir par omission" en affirmant qu'il était possible de maintenir à 62 ans l'âge légal de départ de la retraite. 

Geoffroy Roux de Bézieux n'est, certes, pas allé jusqu'à affirmer qu'Emmanuel Macron lui-même avait menti par omission en promettant de ne pas reculer l'âge de départ à la retraite. 

Troubles dans la majorité

A la décharge de M. Roux de Bézieux, il est vrai que le débat sur l'âge de la retraite fait tourner bien des têtes. Ainsi, si l'on en croit BFMTV, au sein de la majorité, les esprits s'échauffent à ce sujet. Récemment, le Premier ministre Edouard Philippe s'en serait pris de manière virulente aux tenants de "l'aile gauche" de la "République en Marche", notamment représentée par Aurélien Taché et Guillaume Chiche, au titre qu'elle oeuvrerait à la désunion de la majorité en faisant du non recul de l'âge légal de départ à la retraite un "casus belli". 

La suite au prochain épisode. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top