Tripalio

Congrès de la CGT : le bilan Martinez approuvé, sans enthousiasme | Tripalio
bocc : La CCN du personnel des voies ferrées d'intérêt local a fait l'objet d'une dénonciation       bocc : La branche des industries et commerces de la récupération révise les salaires       bocc : Mise en place de l'activité partielle APLD dans la CCN du personnel au sol du transport aérien       bocc : Un accord sur les prêts automobile des agents par les caisses dans la sécurités sociale       bocc : Les organismes de sécurité sociale s'accordent sur la prime de crèche       bocc : Mise à jour de l'indemnité de responsabilité des caissiers dans la CCN de la sécurité sociale       bocc : Révision des frais de déplacement des agents de contrôle dans la sécurité sociale       bocc : La branche de la sécurité sociale révise les frais de déplacements des ingénieurs-conseils       bocc : La sécurité sociale révise les prêts automobile pour les ingénieurs-coonseils       bocc : Sécurité sociale : précisions sur les prêts automobile des agents de direction       bocc : La branche des sociétés financières met à jour les salaires       jo : Entreprises adaptées de travail temporaire : la liste des organismes habilités à les créer est mise à jour       bocc : La branche des entreprises de publicité prolonge son accord sur la CPPNI       jo : Jean-François Delfraissy reconduit à la présidence du CCNE       bocc : Le transport routier met à jour les salaires du secteur du déménagement       bocc : Garanties santé : la CCN de la promotion immobilière met à jour sa grille       bocc : Les cotisations santé de la pâtisserie changent d'assiette       jo : Arrêté d'extension d'un avenant à la CCN des entreprises d'expertises en automobile       jo : Arrêté d'extension d'un accord à la CCN des organismes de tourisme       jo : Arrêté d'extension d'un accord national dans le secteur social sanitaire et médico-social      

Congrès de la CGT : le bilan Martinez approuvé, sans enthousiasme

Acteurs | Par Mickaël Ciccotelli | 15/05/2019 09:27

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Dans le cadre du 52ème congrès confédéral de la CGT qui se tient cette semaine à Dijon, les congressistes étaient appelés, hier, à se prononcer sur le bilan du premier mandat du secrétaire général Philippe Martinez.

 

Sans que ceci ne constitue une grande surprise, ils ont approuvé ce bilan. Ce qui est plus intéressant à noter, c'est qu'ils l'ont approuvé sans grand enthousiasme. 

Martinez roule à 70

Soumis au vote du Congrès de la CGT, le bilan de Philippe Martinez a été approuvé à un peu plus de 70 %. Autrement dit, près de 30 % des responsables de l'organisation ont voté contre. Il faut en outre préciser qu'environ 15 % des votants se sont abstenus. En somme, le bilan de l'actuel secrétaire général de la CGT a été approuvé à 60 % des votants.  

Ou plutôt, faudrait-il écrire : n'a été approuvé qu'à 60 % des votants. Car s'il est vrai qu'un tel score ferait pâlir de jalousie bien des responsables politiques nationaux, dans le cas d'une organisation syndicale comme la CGT, il n'est pas très reluisant. Comme ceci a pu être rappelé ici ou là, à la CGT, il est plutôt de coutume que les bilans des secrétaires généraux soient approuvés à au moins 80 %. 

La ligne de la CGT en débat

Bien conscient de cette donnée, Philippe Martinez n'a pas dû manquer d'interpréter son score comme un signe que sa politique n'est pas vraiment du goût de tout le monde en interne. Il faut dire que la cohérence d'ensemble de la ligne politique mise en oeuvre par M. Martinez ne saute pas nécessairement aux yeux, pas plus, d'ailleurs, que sa conformité avec les positions revendicatives historiques de la CGT. 

Dans cette configuration, les débats qui doivent se tenir jusqu'à demain au sujet, précisément, de la ligne politique qui sera celle de l'organisation jusqu'au prochain congrès, promettent d'être nourris. En ces temps socialement et politiquement troublés, il n'est pas évident que Philippe Martinez parviendra à convaincre les congressistes du bien-fondé de ses préférences bien-pensantes, souvent éloignées des préoccupations populaires. 

0 commentaires

Connectez-vous afin de commenter cet article.

Back to Top